Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 1217

Infanticide à Landromiou, en Crozon.

13/03/1907 

Gazette bretonne - Finistère

Crozon. — Descente de justice. — Infanticide. — Une fille Marie G., 32 ans, habitant Landromiou, à 500 mètres de Crozon, était accusée par la rumeur publique d’avoir accouché clandestinement.
La gendarmerie informée se rendit au domicile de la fille G. et interrogea cette dernière qui nia.
Examinée par M. le docteur Keranguyader, la fille G. fut reconnue avoir accouché récemment.
Les gendarmes perquisitionnèrent dans la maison et au bout d’un certain temps découvrirent dans la paillasse de la fille G. le cadavre du nouveau-né.
Vendredi matin arrivèrent à Crozon MM. Picard, juge d’instruction ; Cord, procureur de la République et Le Godec, commis-greffier, assistés de Le Vot, interprète.

Les magistrats se rendirent immédiatement à Landromiou et interrogèrent la fille G. qui avoua avoir accouché le lundi 4 mars, à 9 heures du matin, alors qu’elle se trouvait seule dans la ferme. Elle déclare être tombée sur l’enfant et être restée évanouie deux heures. Quand elle fut revenue à elle, l’enfant était mort. Elle enveloppa alors le cadavre dans un linge et le mit d’abord dans un buffet, ensuite elle le plaça dans la paillasse où le cadavre de l’enfant fut retrouvé. M. le docteur Keranguyader procéda à l’autopsie du nouveau-né. De cette autopsie il résulta que l’enfant était né à terme, viable et avait respiré.
Comme le docteur jugea la femme transportable, cette dernière fut mise sous mandat de dépôt et conduite immédiatement en voiture à Châteaulin où elle fut écrouée à la maison d’arrêt.

 
A l'audience du 26 avril 1907 de la Cour d'Assises du Finistère, la fille G. a été acquittée.
 
Crozon    fait divers    brezhoneg    enfant                   

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.