Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 1244

Retour à Brest d'un croiseur, jeté sur la pointe des Capucins.

25/01/1892 

Dernières nouvelles.

L'échouement de l'Aréthuse.
L'Aréthuse devait terminer aujourd'hui ses essais en route libre de 24 heures. Il était parti hier à 10 h. 30. Ce matin, à 9 h. 30, il allait rentrer à Brest et se trouvait près de la baie de Camaret par un temps de brume. L'Aréthuse marchait à sa vitesse ordinaire. A ce moment une erreur de route fit jeter le bâtiment sur les rochers de la pointe des Capucins.
Le mât de beaupré et la grande vergue touchaient les rochers. Le bâtiment était entièrement engagé par l'avant et par l'arrière, ballotté par une mer assez forte. On fit aussitôt machine en arrière et l'on déchargea l'avant. La mer montait, heureusement, et après deux heures de travail le bâtiment put se dégager.
Les pompes d'épuisements furent mises aussitôt en mouvement, et vers midi l'Aréthuse mouillait sur la rade où attendaient des scaphandriers prévenus. Une énorme voie d'eau a été en partie aveuglée.

La fausse quille et la quille sont entièrement enlevées. Le côté tribord est défoncé. Il est impossible d'estimer les dégâts.
A cinq heures, l'Aréthuse était échouée dans un bassin du port.
Le croiseur Aréthuse devait partir pour la division navale de l'Océan Atlantique où il était destiné à remplacer la Naïade. Mais il va falloir envoyer un autre croiseur à sa place, car il est échoué maintenant dans le bassin 1 où les charpentiers vont travailler toute la nuit à l'équiller.
Le bruit circule que le pilote qui était à bord aurait prévenu quelques instants avant l'échouage que le bâtiment faisait fausse route.
Le commandant a par son sang-froid et les ordres rapidement donnés sauvé son bâtiment.
Au moment de l'échouage, on a tiré le canon d'alarme et les remorqueurs se disposaient à partir de Brest quand l'Aréthuse a mouillé sur rade.



La rade de Brest.
Photo : Emile Mage (Brest) - Source : archives municipales de Brest. Cote : 2Fi11389.
Camaret    Roscanvel    Brest    manoeuvre                   

article issu de : La Presse (Paris)    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.