Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 1303

Un escroc sans domicile fixe arrêté à Telgruc.

29/12/1907 

Tribunal correctionnel de Châteaulin

Dinéault. — Escroquerie. — Jean Le Goff, 40 ans, ouvrier forgeron, sans domicile fixe, originaire d'Irvillac, déjà condamné le 12 courant, par ce tribunal, à deux mois de prison, pour escroquerie, comparait de nouveau pour les mêmes faits.
Dans la nuit du 24 au 25 courant, vers une heure du matin, Le Goff est arrivé chez M. Autret, au village de Ty-Prons, en Dinéault, et dit à ce dernier qu'il était au service de son cousin Kerdilès, de Landremel.
Il lui déclara ensuite que M. Dornic, propriétaire de M. Autret, était gravement malade, et qu'il était venu lui demander son char-à-bancs et sa jument pour aller prendre des médicaments à Argol.
M. Autret le crut et lui donna l'attelage; Le Goff partit.
Le frère de M. Autret que M. Dornic réclamait auprès de lui, disait Le Goff, partit pour se rendre à Landremel, mais,

à Châteaulin, il sut que Le Goff avait menti et qu'il avait eu affaire à un escroc.
M. Autret se mit aussitôt à sa poursuite et ne tarda pas à apprendre que Le Goff avait vendu son char-à-bancs et les harnais à un cultivateur de Tal ar Groas, en Argol, pour la somme de 60 francs, alors qu'ils valaient 240 francs. Il se rendit chez ce cultivateur, où il reconnut sa voiture qui portait du reste la plaque gravée au nom d'Autret.
Continuant son chemin, et arrivé sur la grand'route de Châteaulin à Crozon, M. Autret trouva sa jument attachée à un poteau télégraphique.
Les gendarmes d'Argol, prévenus aussitôt, se mirent à la poursuite du voleur et l'arrêtèrent près du bourg de Telgruc, en état complet d'ivresse. Le Goff possédait encore une somme de 39 francs.
Le Tribunal le condamne à six mois de prison peine qui sera confondue avec celle du 12 décembre, à deux mois.

Argol    Telgruc    vol    procès                   

article issu de : Ouest-Éclair (Rennes)    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.