Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 1681

accident Lagatjar-stop-fils mort-stop

07/12/1911 

Chronique locale

TERRIBLE ACCIDENT
Artilleur affreusement mutilé

Les artilleurs du 3° régiment d'artillerie à pied casernés à la batterie de Lagatjar (Camaret), ont été vivement impressionnés, avant-hier après-midi, par un terrible accident qui a coûté la vie à l'un d'entre eux.
Vers 2 h. 30, une formidable détonation ébranlait les baraquements, tandis que les vitres des chambrées volaient en éclats, par suite du déplacement d'air causé par l'explosion.
Une panique s'empara des militaires, qui sautèrent par les fenêtres et s'enfuirent.
Cependant, quelques minutes après l'explosion, des artilleurs, recherchant les causes de cette déflagration, pénétrèrent dans un local attenant à l'infirmerie. Là, un spectacle horrible s'offrit à leur vue. Au milieu de la chambre gisait le corps, affreusement mutilé, du canonnier Désiré Moyon.
La victime avait le bas-ventre ouvert, la main gauche arrachée et une profonde déchirure à la cuisse droite. La mort avait été instantanée.



Après la constatation du décès, faite par le docteur de Camaret, le cadavre fut placé sur un cadre d'ambulance.
A six heures du soir, la canonnière Dolmen, commandée par l'adjudant principal Ottavi, appareillait de Brest pour Camaret, afin de prendre le corps de la victime pour le transporter à l'amphithéâtre. A onze heures du soir, le cadavre arrivait à Brest.
La victime était, dit-on, occupée à gratter, avec un fil de fer, le détonateur d'un obus à la mélinite, afin d'en extraire la poudre. Le fil de fer, en heurtant le fulminate de mercure, fit jaillir une étincelle, et la mélinite explosa. Le malheureux artilleur reçut toute la charge dans le bas-ventre.
La victime, âgée de 23 ans, accomplissait sa deuxième année de service militaire; ses parents, qui habitent Saint-Nazaire, ont été informés télégraphiquement du malheur qui les frappe.



CAMARET. Lagatjar 1910.
photo : auteur inconnu
Camaret    accident    armée                       

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.