Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 1907

Nouvelle cale. Réponse du Roscanveliste au Quélernois.

03/10/1906 

Nouvelles départementales

Roscanvel
Une réponse. — On nous écrit ;
Monsieur le rédacteur,
Voudriez-vous, je vous prie, insérer dans le journal cette petite communication, en réponse à l'article, si louable, de l'habitant de Quélern ?
Qu'il me permette d'insister !
D'après l'auteur de cet article, votre correspondant de jeudi dernier serait ennemi du progrès.
Je viens me permettre de lui dire, qu'à mon avis, il aurait commenté cette insertion avec une précision de sens, volontaire, qui laisserait à désirer.
Je crois n'avoir jamais protesté contre la construction d'une cale ; mais j'ai dit, simplement, que l'ancienne municipalité aurait dû s'opposer à la construction d'une cale à cet endroit si éloigné de toute agglomération.
En effet, il est notoirement reconnu qu'une cale, construite sur cette pointe, n'offre pas aux services pour lesquels elle est affectée toutes les facilités, et que sa situation au port de Roscanvel, centre de la presqu'île, et où convergent tous les chemins vicinaux et stratégiques desservant les batteries de la côte sud et, de plus, communiquant à tous les villages de la commune, eût atténué d'une façon très sensible les frais qu'a nécessités la construction de la cale de Beg-ar-Grun, et aussi l'installation d'une route en pleine terre labourable.
On dit aussi, dans cet article, que les vapeurs peuvent accoster à cet endroit par tout temps et à toute marée.
Là, il me semble être assez facile de démontrer l'erreur de cette assertion.




Où étiez-vous donc, monsieur le Quélernois, le 18 courant, pour constater l'impossibilité qu'il y a pour tout bateau de pouvoir y accoster, par forte brise de nord ou de nord-est, et à n'importe quelle marée ?
Vous rappelez-vous aussi le 27 mars dernier, jour où le Cotentin fut projeté sur cette cale, par vent de nord-est, avec de sérieuses avaries ?
Je pourrais encore vous citer d'autres exemples dont j'ai, presque toujours, été témoin.
Il est dit aussi, dans un passage de votre article, que le correspondant devrait plutôt faire ressortir l'intérêt qu'il y aurait pour tous à ce que l'on construisît une bonne route menant de Roscanvel à Quélern.
Ici, encore, il me semble que je me trouve en présence d'un Quélernois peu soucieux des intérêts des Roscanvelistes, et complètement étranger aux questions qui ont souvent fait l'objet des délibérations de notre conseil municipal. Quant à moi, je puis affirmer que l'administration municipale du pays a tenté l'impossible pour essayer d'obtenir ce chemin, que nous désirerions tous.
Considérant l'incident clos, je vous prie d'agréer, monsieur le Quélernois, l'expression de mes civilités empressées.
Un Roscanveliste.


Roscanvel    Quélern    transport                       

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.