Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 1934

Grande fête sportive à Camaret-Crozon-Morgat.

17/09/1907 

La fête de la Jeunesse Sportive Brestoise

Les fêtes organisées, le dimanche 15 septembre, par la Jeunesse sportive brestoise, avec le concours de la Brestoise, de l'Armoricaine et du Rally, ont obtenu le succès le plus complet.
Dès 6 h. 30 du matin, de nombreux cyclistes, gymnastes et sportsmen, accompagnés de leur famille, descendaient au port de commerce pour prendre passage à bord du vapeur Cotentin, qui devait appareiller à 7 h. 15.
La foule joyeuse stationne avant l'embarquement sur le quai du premier bassin et la gaieté la plus franche préside déjà aux préparatifs de départ.
M. Helvig, le dévoué vice-président de la J. S. B., va et vient. Aidé des membres du bureau de cette société, il s'occupe de l'embarquement des bicyclettes. Le nombre en est tellement considérable que le capitaine décide de les descendre dans la cale. Cette opération se fait sans à-coup, de sorte qu'à 7 h. 15, heure primitivement fixée pour le départ, le Cotentin largue ses amarres et appareille à petite allure, pendant que les trompettes du Rally jettent dans l'air matinal les notes d'une vibrante et claire sonnerie.
Pendant la traversée, qui s'est effectuée par une mer calme, à peine ridée par une légère brise, les sportsmen se sont intéressés aux beautés des côtes de la rade de Brest, dont les rocs abrupts se détachent nettement sous les rayons d'un soleil déjà chaud.
Nous voici dans la baie du Fret ; le coup d'œil est superbe. Les nombreux moulins à vent qui garnissent les hauteurs tournent de toute la vitesse de leurs ailes bien orientées et les voyageurs semblent entendre leur tic-tac joyeux.
Nous apercevons bientôt la cale du Fret. Une foule bruyante et joyeuse s'y est donné rendez-vous pour assister au débarquement des passagers.
Nous accostons. Le débarquement se fait en bon ordre. Chacun, sitôt à terre, prend la place qui lui est assignée. Le Rally est en tête, puis viennent les membres de la Jeunesse sportive à pied et à bicyclettes. Les gymnastes de la Brestoise et de l'Armoricaine se placent par quatre.
Sur un commandement de M. Jégu, moniteur de l'Armoricaine, que seconde M. Martin, de la Brestoise, le cortège, suivi d'une foule nombreuse, se met en marche au son d'un brillant pas redoublé, joué par le Rally, et se rend à Crozon, où doivent avoir lieu le départ des courses à bicyclettes sur Camaret.
Le parcours du Fret à Crozon est vite fait, grâce aux chansons de route qui enlèvent tout le monde et facilitent la marche.

A Crozon
Nous voici à Crozon.
Dès que les premières notes du Rally se font entendre, la population entière est sur pied.
On procède immédiatement aux préparatifs de départ de la course de bicyclettes Crozon-Camaret et retour, pour laquelle, on le sait, M. Le Guellec, directeur de la maison de cycles Armor, rue de Siam, à Brest, a donné 60 francs de prix.
Sur ces entrefaites débouche sur la place de Crozon une magnifique automobile Peugeot, de 24 chevaux que M. L. J. a mise à la disposition du comité pour le contrôle de la course.
Cette auto, partie à 7 h. 50 de Brest, est venue par Landerneau, Châteaulin. Elle a fait le parcours de cent kilomètres en 1 h. 46.
Il y aurait des observations intéressantes à noter au cours de ce remarquable voyage, mais nous ne le ferons point pour ne pas allonger le compte rendu.
M. Petitcolas serre la main des gymnastes et l'on s'apprête pour la course.
M. le docteur Louboutin, maire de Crozon, a tout prévu sagement. La brigade de gendarmerie assure un rigoureux service d'ordre, en raison de la foule compacte qui se presse au lieu du départ.
Le Rally, sous la direction de son chef, M. Petit, et de son dévoué président d'honneur, M. Jaloux joue un entraînant morceau.
Appel des coureurs est fait par M. Helvig.
M. Petitcolas donne le signal du départ.
Les coureurs disparaissent rapidement sur la route de Camaret, menant un train d'enfer.
L'automobile Peugeot, dans laquelle a pris place M. Petitcolas, président de la J. S. B., assure le contrôle.
A Camaret, la foule, qui est énorme sur le quai, fait une ovation aux coureurs et aux automobilistes.
Voici les résultats : 1er prix, M. Serrier, sur Armor ; 2e, M. Guéguen, à une longueur ; 3e, M. A. Gouzien ; 4', M. Lesquivit ; 5e M. Rosuel.
M. Manach devait arriver dans un très bon rang, mais, dans une descente, son pneu se décolla et le cycliste fut projeté sur le sol, avec des égratignures aux jambes et aux bras.
L'auto recueillit la bicyclette en partie démolie et le cycliste quelque peu endommagé.
Après un pansement fait à Crozon, par M. Housse, pharmacien, Manach continua à participer aux diverses réjouissances de la journée.

A Camaret
Un comité s'étant formé à l'occasion des fêtes de la J. S. B., M. Le Treusse, membre de cette société, avait été chargé d'organiser le départ et l'arrivée de plusieurs courses dans cette localité.
Dès neuf heures, la jolie ville de Camaret présente la plus grande animation.
Le garde champêtre, M. Lautrou, sur l'ordre de M. Férec, le sympathique maire, annonce avec force roulements de tambour et d'une façon humoristique, que des courses de bicyclettes vont avoir lieu et qu'il est imprudent de laisser les enfants sur les routes.
M. Borelly, correspondant de la Dépêche, qui s'est occupé d'une façon parfaite de l'organisation des courses, est déjà sur les quais ; il veille au pavoisement de la cabane de la douane, où doit avoir lieu les arrivées.

Voici dix heures. MM. Férec, maire ; Keraudren, adjoint maire ; Mavelin, Le Joly, Le Fur, conseillers municipaux ; Saint-Pol-Roux, homme de lettres ; Garret, commerçant, arrivent sur les quais ; aidés de la gendarmerie et du garde champêtre, ils assurent le service d'ordre.
M. le docteur J. Humbert assurait le service médical.
A dix heures précises, les concurrents de la course réservée à la jeunesse camarétoise se mettent en ligne et s'élancent sur Crozon à bonne allure.
Cette course a été exécutée, en vrai coureur professionnel, par le jeune Saint-Pol-Roux, qui a effectué le parcours en 43 minutes, battant de loin ses concurrents.
Voici les résultats de cette course :
1er prix, M. Saint-Pol-Roux ; 2e, M. Gourmelon ; 3e, M. Moldeau ; 4e, M. Duval ; 5e, M. R. Guillou.
Après le retour des coureurs, MM. Keraudren, adjoint au maire de Camaret ; les conseillers municipaux ; Borelly, correspondant de la Dépêche, et Le Treusse, membre de la J. S. B., se sont réunis à l'hôtel de France pour la distribution des prix.
MM. Keraudren et Borelly ont tour à tour pris la parole. Ils ont remercié la J. S. B. d'avoir bien voulu prêter son concours à l'organisation des courses.
M. Le Treusse a remercié.
Les fêtes se sont continuées l'après-midi par différentes courses à pied.

Après la course

Après la course, le cortège se forme pour se rendre à Morgat.
Le Rally brestois prend la tête, suivi de la J. S. B., de la Brestoise et de l'Armoricaine.
Un arrêt a lieu devant le domicile de M. le docteur Louboutin. Un morceau est sonné en l'honneur du maire. M. Petitcolas, au nom de la J. S .B., prie M. le maire d'agréer ses plus sincères remerciements pour l'assistance donnée par le conseil municipal, et pour l'accueil sympathique fait par la population crozonnaise aux gymnastes et sportsmen brestois.
Tout en lançant dans les airs de joyeuses chansons de route, l'on arrive à Morgat.
Le Rally sonne de pied ferme devant le Grand Hôtel. Les touristes applaudissent, puis l'on se met à table.
Les convives sont au nombre de près de cent cinquante. M. Péchin fait admirablement les choses, servant un succulent déjeuner que l'on n'aurait pas eu ailleurs pour trois francs, bien que la cotisation n'était que de 1 fr. 25.
Que M. Péchin reçoive les remerciements de tous les sportsmen pour les sacrifices qu'il s'est imposés.
[...]

La fête sur la plage
Après le déjeuner, l'on va visiter les petites grottes, puis la fête commence sur la plage. Jamais peut-être l'on ne vit pareille affluence de curieux. De Crozon et de toutes les communes environnantes l'on était accouru.
Le bateau Comtois avait en outre amené de nombreux touristes. La mer, basse à ce moment, découvrait la plage dans toute sa beauté, de sorte que les divers exercices purent se dérouler dans toute leur ampleur.
Pendant l'intervalle des courses, le Rally sonnait. Tour à tour, les gymnastes de la Brestoise et de l'Armoricaine exécutent des exercices de gymnastique, de boxe et de bâton.
Le public applaudit et acclame les vaillants gymnastes. Les courses inscrites au programme se déroulent ensuite sur la plage et sont suivies avec intérêt.
En voici les résultats : [...]
Après ces courses, le public remonte sur la route de Crozon pour assister au départ de la course de bicyclette Morgat-Crozon-Le Fret et retour. M. Petitcolas fait ranger les coureurs en face du Grand Hôtel et leur donne le signal du départ.
[...]
Une course, réservée aux jeunes gens de Morgat et de Crozon, a eu également lieu sur la plage, dont le sable fin se prête admirablement à ce genre d'épreuve.
Pendant toutes les courses, le Rally brestois a joué les meilleurs morceaux de son répertoire et a salué de ses claires sonneries les gagnants des différentes courses.
Pour terminer la journée et pour se remettre de leurs fatigues, les sportsmen brestois ont pris un bain, puis on a procédé aux préparatifs de départ.
Un service de voiture ayant été organisé, les uns se sont fait transporter en omnibus, les autres ont enfourché leurs fidèles bécanes, et enfin les moins favorisés se sont rendus à pied au Fret.
A sept heures, la caravane était complète et a embarqué sur les vapeurs brestois. Le temps est toujours très beau, mais la brise a un peu fraîchi. Chacun s'installe le plus commodément possible pour jouir de quelques instants de repos bien gagné.
Bientôt le Cotentin appareille et met le cap sur la rade de Brest. Il fait déjà presque nuit et les phares s'allument sur toute la côte. Voici maintenant la rade-abri, et les cuirassés Démocratie et Liberté, qui s'y trouvent laissent passer à travers leurs sabords ouvert des flots de lumière électrique.
Nous arrivons enfin au premier bassin et le débarquement s'opère en bon ordre. Le cortège se reforme sur les quais, puis se met en marche au son d'un pas redoublé joué par les infatigables trompettes du Rally.
Devant la Dépêche on s'arrête et une sérénade est jouée devant ses bureaux. La dislocation a lieu au milieu de la gaieté la plus vive et de la plus franche camaraderie. Chacun était heureux de cette bonne journée de plein air et de saine distraction.
En somme, fête en tous points réussie, qui a fait le plus grand honneur à la vaillante Jeunesse sportive brestoise et aux membres dévoués de son bureau, qui n'avaient rien négligé pour la réussite de cette fête de famille. [...]



Course de bicyclettes sur la plage            Fonds Villard - source : SDAP
Crozon    Camaret    Morgat    Brest    fête    sport           

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.