Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 2277

Le succès des potagers militaires de Crozon.

11/07/1917 

Les potagers militaires de Crozon.

La compagnie du 87° territorial préposée à la garde des indésirables internés à Crozon a créé de toute pièce plusieurs potagers militaires dont la tenue remarquable mérite d'être signalée.
La question des potagers militaires présentait cette année un intérêt particulier. La guerre, en se prolongeant, a amené un déficit considérable dans les ressources du pays, en ce qui concerne l'alimentation, et l'on ne devait rien négliger de ce qui pouvait augmenter la production du sol.
La création du potager militaire de Crozon est due à l'initiative intelligente du capitaine Guérin, commandant la compagnie, qu'est venue seconder la générosité de quelques personnalités de la région.
Pour le succès de l'entreprise, il fallait disposer de terrains vacants situés à proximité du cantonnement des militaires appelés à travailler le sol et à en utiliser les produits.
Mme Riou, propriétaire de Châteaulin, est venue offrir gracieusement un clos d'une contenance d'environ 18 ares, en bordure immédiate de la route du cimetière.
M. le curé de Crozon a mis également à la disposition de la compagnie un immense terrain bordant la même route et servant précédemment aux jeunes gens du patronage pour leurs jeux en plein air.
M. le capitaine Guérin a encore obtenu de l'administration des chemins de fer de l’État, par l'intermédiaire de M. Aperiesay, chef de section, l'autorisation de cultiver plusieurs terrains vacants bordant la ligne en construction.
Enfin, Mlles Herjean et M. Al. Lespagnol propriétaires, ont offert gratuitement des terrains aux environs du bourg. Tous ces terrains étaient en friche depuis des années, et leur mise en bon état de culture exigeait une préparation laborieuse. Le curé, qui avait offert son terrain, a mis généreusement à la disposition de l'entreprise une charrue et une herse pour effectuer un labour profond.
Grâce à tous ces concours locaux, le succès de l'institution nouvelle des potagers militaires était assuré.
Pour centraliser l'effort général, la direction a été très sagement confiée à un soldat de l'auxiliaire, un spécialiste du bon jardinage qui a organisé la culture selon les méthodes et les procédés d'exploitation pratiqués dans l'Anjou.
Nous avons visité ces divers potagers en compagnie du capitaine Guérin, qui nous a exposé dans les grandes lignes l'organisation du travail et la distribution rationnelle des cultures.

Chacun des terrains suivant la nature même du sol, a reçu une affectation spéciale; l'un d'eux a été réservé pour la culture des petits légumes, les semis et les pépinières.
Naturellement, la plus grande place a été accordée aux légumes de grosse consommation, de culture facile et d'utilisation courante, : pommes de terre, carottes, navets, oignons, choux, haricots, etc.
Ou y trouve cependant quelques légumes accessoires : salades, poireaux, choux-navets, choux-raves, dont la récolte est appelée à améliorer ou à varier l'ordinaire de la compagnie.
Les soins des organisateurs ont porté sur le choix des meilleures variétés de graines; ils en ont obtenu gracieusement un certain nombre de l'Oeuvre du Coin de terre de l'abbé Lemire.
Empressons-nous d'ajouter que dans les divers potagers les cultures présentent un aspect des plus florissants, promettant une abondante récolte. L'activité est grande des soldats jardiniers que nous voyons à l'œuvre. Ces hommes qui, pour la plupart, sont des cultivateurs, s'intéressent à leur travail, aux cultures auxquelles ils participent; ils ne manquent pas de noter dans leur mémoire les procédés et les méthodes de travail qu'ils voient pratiquer, quand les résultats leur en ont montré l'efficacité.
Et puis ne sont-ils pas convaincus, ces hommes, qu'en travaillant dans la mesure de leurs moyens à augmenter la production du pays, ils combattent la disette, ils contribuent également à la défense du sol national ?
Ces potagers bordent des routes très fréquentées; ils sont là aux regards de tous, montrant à tous ce que peuvent donner un travail intelligemment dirigé, l'application méthodique de modes de culture que la science et l'expérience ont reconnus les meilleurs.
Aussi les passants s'arrêtent, émerveillés de voir croitre à présent une riche végétation potagère dans des endroits hier encore arides et improductifs.
En félicitant le capitaine Guérin des résultats merveilleux que je venais de constater, je lui disais que son œuvre réalisait une des formes, la plus fructueuse, peut-être, que puisse prendre la vulgarisation des meilleures méthodes de travail, car elle répand dans la contrée, avec le goût de la culture potagère domestique, les principes rationnels de la science agricole.

Crozon    agriculture    guerre    armée                   

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.