Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 241

Vente des épaves jetées à la côte le 1er janvier (Camaret).

15/01/1879 

Nouvelles et renseignements

Camaret. — le Phare de la Loire a reçu de Camaret la correspondance suivante :
« Dans la nuit du 1er au 2 janvier, on vint prévenir au bureau de l'inscription maritime que des débris de toute sorte jonchaient la grève de Pen Hat (côté Ouest de la pointe du Toulinguet.)
« M. le commissaire de la marine se transporta immédiatement sur les lieux indiqués, accompagné de ses agents. Le fait était exact, la grève dans toute son étendue était recouverte d'une grande quantité de bordages en sapin, ainsi que de fragments de navires, tels que membrures, barreaux de ponts, madriers, etc. Cette constatation faite, il fit installer, à proximité de la grève un poste d'observation et en même temps de surveillance, car il faut compter avec MM. les rôdeurs de nuit, les pilleurs de gréves comme on les appelle ici, qui trouvent toujours le moyen de vous devancer, si bien que quand vous arrivez, la place est parfaitement nettoyée.
« La douane, de son côté, ne resta pas inactive cette nuit-là ; tout le littoral de la contrée fut exploré par ses agents,

et sur différents points on eut à constater la présence de nouvelles épaves. On était évidemment en présence d'un sinistre.
« Tous ces débris semblaient provenir d'un grand navire anglais qui se serait perdu sur la chaussée de Sein, dans la terrible nuit du 1er au 2 janvier.
« Ce navire arrivait, à en croire les on-dit, d'Amérique avec un chargement de bois pour l'Angleterre. Les inscriptions anglaises trouvées dans la journée du 2 ne peuvent laisser subsister aucun doute sur sa nationalité, je ne puis malheureusement pas vous les donner ici, ne les ayant pas vues.
« On est sans nouvelles de l'équipage, mais il est à présumer que tout le monde aura péri, vu l'état de la mer cette nuit-là, et surtout à cause du lieu où le naufrage s'est produit, car on peut affirmer hautement que c'est sur la chaussée de Sein que le sinistre a eu lieu.
« La vente de ces épaves a été faite dimanche dernier, par les soins de M. Gilbert, commissaire de la marine à Camaret. »

Camaret    à la côte    vol                       

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.