Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 2516

Cérémonie grandiose à Camaret, et record d'affluence.

01/12/1921 

Chronique locale et régionale

CAMARET
LA JOURNÉE DU SOUVENIR. — Un épais crachin, fréquent dans les parages du goulet de Brest enveloppait Camaret. Dimanche, à son réveil, la ville semblait s'être vêtue d'un manteau de deuil. Tout était silencieux quand, vers 8 h. 30, des gens endimanchés : dames, jeunes filles, conseillers municipaux, anciens combattants, porteurs de leurs insignes de décorations, se dirigeaient vers la mairie. Quelques instants plus tard, le comité de jeunes filles qui avait fait une souscription en faveur de l'Union des combattants, se groupait à l'entrée de la salle des mariages, où Mlle Henry, au nom du comité, remit à la Société un superbe drapeau, témoignage de reconnaissance des dames de Camaret aux anciens combattants, et gage du souvenir.
M. Poupat, président de l'Association, adressa quelques paroles de remerciements aux dames présentes, et leur donna l'assurance que l'Union saurait porter dignement ce drapeau qui serait, s'il le fallait à nouveau, le ralliement de tous les anciens de la grande guerre.
Puis le drapeau fut confié à ses porteurs, dont le choix fut heureux, car MM. Palud et Salaün, tous deux désignés à ce poste d'honneur, sont deux grands mutilés.
Le cortège se forma ensuite pour se rendre à l'église. En tête, le conseil municipal, sous la direction de M. Mignon, adjoint au maire, puis le drapeau de la société. Ensuite, une superbe couronne de violettes et une palme, portées par des anciens combattants, souvenirs offerts par la société aux camarades défunts. Enfin, suivaient le bureau de la société et les anciens combattants, groupés pour la première fois derrière leur étendard.
Avant le départ du cortège, arrivèrent deux délégués de l'U. N. C. de Brest, MM. Muratti et Bouvot, auxquels le président de la société de Camaret souhaite la bienvenue, tout en les remerciant du témoignage de sympathie accordé en la circonstance par les anciens camarades de combat de Brest.
Le cortège se mit alors en marche pour se rendre à l'église, où M. le recteur, prévoyant l'affluence énorme des fidèles, avait fort heureusement fait réserver des places aux anciens combattants.


La partie religieuse débuta par la bénédiction du drapeau, suivie d'un service pour nos morts.L'harmonium était tenu par Mlle Millour. Un chœur de jeunes filles se fit entendre.
Puis l'abbé Burel, vicaire de Camaret, blessé et prisonnier de guerre, célébra la grandmesse.
A l'évangile, le recteur prononça une allocution d'un patriotisme élevé.
Puis pendant que, l'office terminé, la foule émue et recueillie se retirait, notre distingué et sympathique Saint-Pol-Roux tint l'harmonium, comme il le fit lors de l'entrée du cortège à l'église.
Le cortège se forma ensuite pour se rendre au cimetière. Jamais, de mémoire de Camarétois, on ne vit semblable affluence. La tête du cortège était déjà presque rendue au cimetière, que les dernières personnes sortaient encore de l'église.
Le cortège s'arrêta devant le monument, au pied duquel palme et couronne furent déposées. Le clergé donna l'absoute, et le chœur de jeunes filles entonna une cantate "Prière à nos morts". Puis d'éloquents discours furent prononcés par MM. Poupat, président de l'Union des Combattants de Camaret, et Bouvot, de Brest. La cérémonie terminée, tandis que la foule recueillie défilait lentement devant le socle qui perpétue l'héroïque sacrifice des enfants de Camaret, les anciens combattants se rangeaient à nouveau derrière leur drapeau, qui fut déposé chez le trésorier de la société.
Le président adressa un remerciement aux camarades qui s'étaient fait un devoir d'assister à la cérémonie, et chacun se retira, affirmant que de longue date on n'avait assisté, à Camaret, à une cérémonie aussi grandiose dans sa simplicité et aussi bien organisée. Telle fut également l'opinion des camarades brestois qui, après la cérémonie, félicitèrent le bureau pour la parfaite réussite de la fête, juste récompense de ses efforts.
Nous croyons savoir qu'encouragé par ses débuts, la jeune société se propose de donner quelques fêtes qui seront, cette fois, celles des vivants. Nous en reparlerons.

Camaret    guerre    religion    association                   

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.