Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 2782

Chute mortelle de la falaise entre Dinan et Lostmarc'h.

01/12/1926 

Arrondissement de Châteaulin

CROZON
Trompé par l'obscurité, un sourd-muet tombe de la falaise et se tue

Dimanche, Louis Meillard, 28 ans, du village de Lostmarc'h, était allé avec plusieurs amis du village voisin de Kertanguy se promener à Dinan, où l'un d'eux avait un petit travail à exécuter. Après avoir fait quelques visites et vidé quelques vieilles bouteilles, ils revinrent chez eux à travers les issues qui bordent la côte si sauvage, mais si belle, du château de Dinan au bois des Dunes.
Meillard, sourd-muet, quitta ses camarades sans lès prévenir. Quand ils s'en aperçurent, ils revinrent sur leurs pas, le cherchèrent un moment et, ne le trouvant pas, ils pensèrent qu'il avait pris un autre sentier pour rentrer à Lostmarc'h.
Le lendemain, ils furent très surpris quand la mère de leur camarade vint leur demander ce qu'ils avaient fait de son fils. Ils lui racontèrent leur promenade, et partirent à sa recherche, avec le pressentiment d'un malheur.
Meillard père les avait devancés et ce fut lui qui découvrit le cadavre de son fils.


Meillard, sourd, n'avait pas entendu le fracas effroyable de la mer déchaînée et, trompé par la nuit noire, il était venu se jeter tête baissée d'une hauteur de 50 mètres sur une petite grève de cailloux presque inaccessible. Le malheureux avait le crâne défoncé et la mâchoire inférieure fracassée. M. le docteur Donard, qui fit la constatation du décès, nous affirma que la mort fut instantanée.
Dans les dépositions des compagnons de Meillard, toutes concordantes, il y avait une lacune. Comment Meillard, enfant et pêcheur du pays, qui avait dû quitter ses amis à un kilomètre de la côte, avait-il pu se tromper si grossièrement de route ? M. le brigadier de gendarmerie Bertho et le gendarme Savina, accompagnés de l'un des compagnons de Meillard refirent la tournée du dimanche, et ils apprirent que après les avoir quittés, il s'en fut au manoir de Dinan, où on le retint à dîner. Il partit ensuite dans la nuit, en suivant la côte, ce qui était alors son chemin, et tomba de la falaise sur les cailloux où son père le trouva le lendemain.

Crozon    accident                           

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.