Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 2788

Un pardon joyeux à Landévennec. Et très américain.

02/09/1926 

Arrondissement de Châteaulin

LANDÉVENNEC
LE PARDON. — Un « pardon » n'est pas nécessairement l'acte qui « pardonne ».
C'est, dans notre région, quelque chose de joyeux, plein de sourires et plein d'entrain. Une assemblée heureuse, toute tissée d'amusements et de bon temps. La joie c'est un peu l'oubli des réalités. Le passé a ses regrets, comme l'avenir a ses promesses. Mais le présent, bons moments vécus, a ses charmes, en dépit des chagrins des mécontents.
Landévennec a su, à son « pardon », satisfaire les plus exigeants, et donner, sous le plus beau soleil, dans la plus jolie rade, l'accueil le plus joyeux à toute une jeunesse amoureuse de sport et de mouvements, à toute une jeunesse effervescente et rieuse.
Les danses aux consonances américaines ont eu un plein succès, mais point pour ternir le brio de nos bonnes, honnêtes et sympathiques gavottes. Un voisin me prie de ne pas écrire « lymphatiques gavottes ». Ah ! non. J'y souscris sans une seconde d'hésitation. Quelle gaieté de bon aloi. Quelle joie de vibrante santé ! Sympathiques, mieux que je ne saurais l'écrire.
Mais tout ne se passait pas dans les « dancings ».


Il y avait dans la rade cinquante et quelques bateaux, profilant, sur une mer d'un lapis introublé, leurs voiles blanches, leurs voiles bleues, leurs voiles rouges. Tricolores lumineux, dans une lumière de fête.
Vers le soir, ces voiles bleues, blanches et rouges ont regagné leurs ports, perdues dans un soir violet, vers Brest, Plougastel, Le Fret, L'Hôpital, Logonna, et des bateaux très sages ont mis le cap vers Le Faou, et d'autres on ne sait où... Mais tout fut charmant.
Comme rien ne se passe sans chansons, de talentueux poètes, musiciens, fins diseurs, ont concurrencé, avec galanterie, un féminisme sélectionné. L'auditoire a goûté avec une joie égale Mmes et MM. Coat, Créac'h, Gourmelon, Gérard, Arhan, Verdier, Le Bourg, Caër, Leguen, Nogues, Nico, Laurent, Boussard, Pavec, Le Formal, Roger, Serre, etc... Nos excuses pour des oublis involontaires.
La « Trompette en bois » fut l'objet d'applaudissements crépitants... En bois !...
Que les artisans de cette belle joie veuillent bien trouver ici l'expression de notre reconnaissance.
A l'an prochain.

Landévennec    pardon    fête                       

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.