Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'île

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 2891

2 écoliers camarétois sauvés in extremis.

19/08/1928 

Arrondissement de Châteaulin

CAMARET
Surpris par le flot, deux écoliers sont sauvés avec peine

Ayant projeté, avant-hier vendredi, une partie de pêche à La Roche, deux écoliers, Pierre Lescop, 13 ans, et François Bizien, 14 ans, tous deux de Camaret, la musette sur le dos, garnie de lignes, d'un casse-croûte et de la boîte d'asticots, dirigeaient leurs pas vers Port-Naye, petite baie située à environ deux milles du port de Camaret.
Il était midi. C'était la mer basse, et déjà le flot faisait son apparition.
A 150 mètres environ de la terre ferme, un petit îlot. Les imprudents s'y rendent à pied sec.
La pêche était bonne, paraît-il, et nos jeunes gens devaient avoir de l'ambition, car ils ne s'aperçurent que très tard de leur étourderie.
C'était jour de grande marée; la mer montait avec rapidité.
Grimper à l'extrémité de l'îlot était impossible.
L'émotion gagne nos jeunes gens, et la mer aussi. Dans un dernier effort, ils tentent l'ascension. Rien à faire : la roche, très friable, se détache par plaque au moindre mouvement et les jeunes imprudents, ne sachant pas nager, appellent de toutes leurs forces au secours.
Non loin du sémaphore du Toulinguet, le lieutenant Pierre Bellec et sa famille ont entendu les cris de détresse et aperçu les jeunes gens faisant des signes désespérés. Se rendre à Camaret est l'affaire de quelques minutes et, comme un fait du hasard, parmi les pêcheurs alertés se trouve le père du jeune Lescop.


M. Jean Salaün, patron du langoustier « Carnot », aidé du matelot Lescop et du lieutenant Bellec, lance son canot à moteur. Les trois hommes y prennent place et se dirigent vers Port-Naye ; mais, en cours de route, une clavette du moteur se rompt : c'est la panne et nos sauveteurs, s'armant d'avirons, rament de toutes leurs forces pour atteindre les naufragés.
Pendant ce temps, M. Henri Argouarch, recordman du sauvetage, s'est jeté à la mer et a atteint l'îlot, qu'il essaye de gravir à contre-bord, mais il doit renoncer à sa tentative : sans chaussures, la chose est impossible. D'ailleurs M. Argouarch s'est blessé au côté gauche. Il nagera cependant près des écoliers, les encourageant par sa présence, en attendant l'arrivée du canot.
Il est 18 heures, les sauveteurs approchèrent. Descendre dans l'embarcation est impossible, la roche se détache et les jeunes gens, apeurés, tremblent et n'osent bouger. Le canot accoste à contre-bord. Les occupants grimpent sur l'îlot. Les naufragés, une corde sous les aisselles, sont hissés à bord. Ils ont les mains en sang. Qu'importe ! ils sont sauvés; la joie revient sur leur visage. Le jeune Lescop embrasse son père, jurant de ne plus recommencer.
Le sauvetage fut des plus difficiles. Au retour, les sauveteurs eurent à lutter contre un fort courant.
Félicitons les courageux sauveteurs et souhaitons qu'une juste récompense vienne couronner leurs efforts.

Camaret    sauvetage    enfant                       

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.