Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3137

Accident à Saint-Fiacre, après le pardon.

28/09/1932 

Arrondissement de Châteaulin

SAINT-FIACRE
Une mère et sa fille sont grièvement blessées par un camion

Dimanche dernier, vers 18 heures, sur la route qui traverse Saint-Fiacre et où se déroulait le pardon, un camion automobile, conduit par M. Esteva, marchand de fruits et primeurs à Crozon se dirigeait vers Quélern.
A ce moment, de nombreuses personnes de Roscanvel, en attendant l'auto qui devait les ramener chez elles, se pressaient autour du comptoir de gaufrettes de Mme Omnès, du bourg, qui était installé en bordure du chemin, à l'angle du débit Le Bris.
Le camion, dont le conducteur avait perdu le contrôle de sa machine, alla heurter le comptoir, projetant violemment à terre plusieurs personnes.
Mme Omnès et son aide, Mme Chapuis, se relevèrent sans trop de mal, leur matériel fut renversé et endommagé. On releva sans connaissance la petite Louise Varna, 11 ans, du village de Kervian, en Roscanvel, qui avait été projetée contre un talus. Sa mère fut prise entre l'avant du véhicule et le pignon du débit, et on dut faire reculer le camion à bras d'hommes pour la dégager de sa triste situation.


La fille et la mère furent aussitôt portées dans la maison Le Bris, où le docteur Ropers, de Camaret, appelé d'urgence, leur prodigua ses meilleurs soins. Il y fut rejoint bientôt par le docteur Jarnault, de Crozon.
En raison de la gravité de leur état, les deux victimes furent transportées immédiatement, en automobile, à la clinique du docteur Pouliquen, à Brest.
En cours de route, la fille reprit ses sens. Nous apprenons qu'elle est hors de danger, mais que l'état de la mère inspire d'assez vives inquiétudes.
M. Esteva, qui est un jeune commerçant bien connu dans la région, ne possède pas son permis de conduire. Sa douleur faisait peine à voir après l'accident.
La gendarmerie de Crozon procède à une enquête.

Crozon    Roscanvel    accident    pardon                   

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.