Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3199

Le petit Saint noir d'Argol.

18/09/1933 

Arrondissement de Châteaulin

ARGOL
KLEPTOMANIE
Le coquet petit hameau de Coat Madiou, en la commune d'Argol, est en butte, depuis quelque temps, aux excentricités d'un maniaque, qui porteraient à sourire si elles étaient moins inoffensives.
Se croyant sans doute de l'étoffe d'un Arséne Lupin, notre peu recommandable citoyen (car j'imagine qu'il ne s'agit pas d'une citoyenne), n'a trouvé rien de mieux, pour exercer son talent, qu'à se mettre à subtiliser toutes sortes de linges, soit du lavoir, situé à peu de distance des habitations, soit des haies servant de séchoirs. On peut, certes, accuser nos charmantes ménagères coatmadiouriennes de manquer légèrement de prudence. Mais en notre beau pays si honnête, l'idée même du vol parait une telle monstruosité, qu'elle ne vient pas à l'esprit. Il ne faut pas oublier que chez nous, en été, on dort assez souvent la porte grande ouverte pour laisser pénétrer la fraîcheur de la nuit (j'espère que seuls les honnêtes gens lisent la Dépêche, car si jamais un vol nocturne était commis, désormais ma responsabilité....)
Donc, notre héros semble s'être attelé le plus sérieusement du monde à sa tâche spéciale. Et, un beau matin, Mme X... constate la disparition de son tablier; un autre, c'est Mlle Y... qui jurant bien, mais trop tard, qu'on ne l'y reprendra plus, apprend qu'on a tort d'oublier des bas au lavoir ; un autre encore, c'est le tour de Mme Z... Et la série continue.



Mais là ne s'arrête pas l'affaire. Il est rare, en effet, qu'une semaine, un mois, trois mois après la disparition, l'objet volé ne revienne pas à son propriétaire. Il est vrai que la valeur marchande n'en est pas toujours multipliée par le coefficient 5 !
Quelle est la raison de cette seconde partie du drame ? Remords ? Nul ne le sait. Ou plutôt si, j'en connais qui en savent long. Ainsi, par exemple, Mme... mettons : Mme V., qui, m'ayant relaté les exploits de ce cambrioleur si peu gentleman, me confiait, en a-parte :
S'il l'a retourné (je ne me souviens plus de l'objet), je sais bien, va, pourquoi! C'est parce que Santig Du l'y a bien forcé... »
Il faut, en effet, que l'on sache que notre commune est privilégiée. En notre pittoresque église paroissiale, « Santig Du », c'est-à-dire, mot à mot, le « petit Saint Noir », veille sur les honnêtes gens d'Argol. Que chacun le paie en proportion de sa fortune, peu importe l'importance de l'offrande, et, infailliblement, par on ne sait quel phénomène de magie, l'objet disparu reviendra. Infailliblement, le dis-je.
Mercure, Dieu des voleurs, que tes protégés l'apprennent donc ! Santig Du a plus de puissance que toi, ô Porteur de Caducées.

Argol    vol                           

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.