Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3258

Supplique pour l'électrification de Roscanvel.

28/04/1933 

Arrondissement de Châteaulin

ROSCANVEL
Au sujet de l'électrification de la commune

On nous écrit :
Tant que l'électrification des campagnes ne sera pas entièrement accomplie, tous ceux qu'intéresse cette question l'examineront sous ses différents aspects et chacun s'efforcera d'y trouver une solution.
A Roscanvel, nous ne serons satisfaits que lorsque les villages situés entre Quélern et la Pointe Espagnole d'une part, Cornouaille et le bourg d'autre part, c'est-à-dire de la totalité de la commune, auront été électrifiés connue le reste du canton. Le travail devant, bien entendu, être exécuté partout en même temps.
C'est la seule solution logique et juste du problème et, si nous savons nous hausser à la vraie conception de l'intérêt général, ce sera bientôt chose faite. Les habitants de ce quadrilatère ayant les mêmes charges doivent aussi avoir les mêmes droits.
Certainement, il serait loisible à chacun de produire du courant électrique sans attendre que cette question soit réglée pour la commune. Les lois de la IIIe République permettent même d'en distribuer aux consommateurs, sauf autorisation cependant dans la plupart des cas. Mais de telles entreprises n'étant pas d'intérêt général ne pourraient, par conséquent, être subventionnées ni de la commune, ni de l'État.


Ceux qui s'y engageraient, ainsi que leurs abonnés éventuels, devraient même, comme tout le monde, acquitter les impôts motivés par l'installation du circuit général. Nous ne devons donc inciter aucun de nos compatriotes à s'engager dans cette voie.
En l'absence de devis estimatif, on ne peut évidemment chiffrer de façon exacte la part de chaque contribuable pour l'électrification de l'ensemble de la commune. [...]
L'annuité nécessaire pour amortir en 30 ans à ce taux la totalité de l'emprunt serait de 6.250 francs, soit une moyenne de 6 fr. 50 par tête d'habitant, pour une réforme qui améliorerait profondément les conditions d'existence de tout le monde !
Évidemment, cette somme serait répartie entre les contribuables suivant leur capacité de paiement. Les uns — et c'est le plus grand nombre — acquitteraient un supplément inférieur à cette moyenne ; les autres paieraient davantage, mais seraient cependant les plus favorisés car, tout comme un réseau routier, le réseau électrique donne aux biens une plus-value considérable.
On pourrait d'ailleurs diminuer cette contribution en appliquant une taxe sur prix de l'abonnement.
Louis THOMAS, contribuable, village de Trévarguen.

Roscanvel                               

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.