Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3363

Le corps du patron Etienne Vigouroux arrivé à Camaret.

09/11/1935 

Arrondissement de Châteaulin

CAMARET
L'équipage du Crieur a ramené hier le corps de son patron, décédé accidentellement en Angleterre
Hier matin, vers 6 h. 30. arrivait, en vue de Camaret, le dundee langoustier Crieur, ramenant la dépouille mortelle de son patron, Etienne Vigouroux, décédé accidentellement à Padstow (Angleterre).
Après avoir été débarqué à la pointe de Rocamadour, le cercueil fut accompagné par ses frères, l'équipage du Crieur et ure foule d'amis jusqu'à son domicile.
Le défunt était sympathiquement connu et fort estimé de la population de Padstow, qui avait tenu à s'associer au deuil de nos marins en déposant sur son cercueil croix, couronnes et bouquets de fleurs naturelles.
Voici dans quelles circonstances s'est produit ce malheur, qui fait une veuve et un orphelin :
La provision de grondins servant à « boëtter » les casiers commençant à s'épuiser, le patron Vigouroux avait l'intention d'organiser une chasse aux bélugas ou aux cormorans, qui lui auraient servi à « boëtter » ses casiers. Pour cela, vers 17 heures, il se disposait à nettoyer son fusil qui se trouvait posé sur un tas de cordages. Oubliant que l'arme était chargée, il la prit par le canon.


À ce moment, la gâchette s'accrocha à un cordage, le coup partit atteignant Vigouroux au ventre et au côté droit.
Malgré les soins qui lui furent prodigués par l'équipage et par un docteur, appelé en toute hâte, le patron Vigouroux décédait vers 19 heures.
Le corps fut déposé à la morgue de Padstow, puis mis en bière le samedi 2 courant.
Deux messes furent dites le dimanche et le lundi matin, auxquelles assistaient une délégation d'anciens combattants anglais et une foule nombreuse.
L'autorisation de transfert du corps étant parvenue dans l'après-midi du mercredi 6, le Crieur appareillait vers 16 heures, le même jour, pour rallier Camaret.
L'équipage du Crieur a été vivement touché des marques de sympathie qui leur ont été données par la population de Padstow tout entière et de la grande part qu'elle a prise à leur deuil.
Les autorités anglaises ont, en outre, fait tout ce qui leur a été possible pour les aider à traverser ces pénibles moments.
A la famille du patron Etienne Vigouroux, nous présentons nos sincères condoléances.

 
Étienne Vigouroux était connu pour son "gros coup" : le remorquage d'un hydravion.
 
Camaret    accident    pêche                       

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.