Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3567

Attentat empêché sur une fillette d'Argol.

16/05/1939 

Arrondissement de Châteaulin

LE FAOU
L'auteur d'un attentat contre une fillette est arrêté

Samedi, dans la soirée, le chef de la brigade du Faou a arrêté un nommé Corre Henri, ouvrier maçon, âgé de 25 ans, travaillant dans une entreprise de Telgruc, dont le signalement lui avait été communiqué la veille par la brigade d'Argol.
Vendredi matin, l'ouvrier maçon avait quitté l'entreprise qui l'employait pour se rendre à Argol, où il désirait obtenir à la brigade de gendarmerie des renseignements pour contracter un engagement dans la légion étrangère.
Après être passé à la brigade, Corre reprit la route de Telgruc, mais à mi-chemin de la gare d'Argol il tourna à droite et se rendit à la ferme de [Kroas ar Mao], où il demanda s'il existait un chemin de traverse pour rejoindre la route de Telgruc.
Mme V..., occupée à ses affaires, dit à sa fillette, âgée de 10 ans, de conduire le jeune homme sur la bonne route.


Lorsque tous deux furent arrivés à une certaine distance de la ferme, le candidat légionnaire bouscula la fillette contre le talus du chemin creux qu'ils suivaient et, lui appliquant un mouchoir sur la bouche pour étouffer ses cris, tenta de mettre son projet à exécution.
Fort heureusement, les cris de la fillette avaient été entendus par M. V. qui travaillait dans un champ; son arrivée mit en fuite le triste individu.
M. V... alla aussitôt prévenir la gendarmerie et toutes les brigades des environs furent alertées.
Après avoir échappé, en marchant par les champs et les bois, aux gendarmes d'Argol, Corre passa sur le territoire de la commune de Rosnoën et, par deux fois, réussit en se cachant, a dépister les deux gendarmes de la brigade du Faou qui le suivaient de près. Il fut pourtant pris à la sortie du Faou à Reunavie.
Conduit à la brigade il a passé des aveux complets et a été transféré au parquet de Châteaulin.

Telgruc    Argol    fait divers    enfant                   

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.