Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3643

Reprise des liaisons entre Brest et la presqu'île.

04/07/1940 

Arrondissement de Châteaulin

Les Vapeurs Brestois ont repris hier matin leur service sur Le Fret
Celui-ci sera assuré provisoirement quatre jours par semaine et comprendra deux départs dans chaque sens

Depuis une quinzaine de jours la presqu'île de Crozon était privée de ses communications par mer avec Brest. Des autocars y remédiaient dans la limite du possible, mais le prix du voyage aller et retour, atteignant une cinquantaine de francs, les voyageurs étaient peu nombreux.
La Compagnie des Vapeurs brestois avait dû interrompre son trafic, d'abord parce que l'on craignait la présence en rade de quelques mines magnétiques et ensuite parce qu'il fallait obtenir uns autorisation des autorités allemandes pour traverser la rade.
M. Saget, l'actif directeur de la Compagnie, comprenant la nécessité de rétablir au plus tôt le service du Fret, Morgat et Camaret, avait envisagé l'acquisition d'un bateau en bois, alors disponible à Camaret, solution à laquelle il n'a pas eu besoin de recourir, puisque, hier matin, le Crozon quittait à 7 h. 30 la cale pour une première traversée sans incident et était de retour à 9 h. 15 au port de commerce.
Une quarantaine de passagers à l'aller comme au retour avaient pris place à bord.
A la corne du mât avant flotte le pavillon tricolore, surmonté d'un pavillon blanc exigé par la Kommandantur.
Tout heureux de reprendre la barre, le capitaine Batany est sur la passerelle.
Sale brume, dit-il, qui ne va pas permettre de relever mes points, car je ne fais plus la même route. Il faut passer maintenant par la passe est, piquer droit vers Plougastel, à hauteur du banc du Corbeau, suivre la côte jusqu'à l'île Ronde et se diriger ensuite vers Le Fret.
« Cela change un peu l'itinéraire auquel j'étais accoutumé depuis 45 ans que je fais partie de la Compagnie. J'y suis en effet entré comme mousse à l'âge de 13 ans, suis passé novice, puis matelot, maître d'équipage et patron. J'ai aujourd'hui 58 ans et n'ai jamais quitté la Compagnie.
Pierre qui roule n'amasse pas mousse, et avant d'être capitaine... dit sentencieusement un vieux matelot en replaçant sa chique dans la doublure de sa casquette.

Pour la troisième fois, le sifflet module un son prolongé qui vous brise les oreilles. Un jet de vapeur se mêle à la fumée provenant de l'Union des Docks, que le brouillard rabat sur le bassin avec une bonne odeur de café qu'on grille.
On largue les amarres, le bateau « évite », traverse le bassin désert, vidé des chalutiers, remorqués depuis peu dans l'arsenal, et disparait bientôt dans la brume.
A l'arrivée au Fret, des voyageurs se rendant à Camaret constatent avec surprise que seuls les autocars de Crozon et de Morgat attendent au débarcadère. Ceux de Quélera et de Camaret ont continué leur transport de voyageurs jusqu'à la maison Citroën, rue Anatole France.
La Compagnie des Vapeurs brestois, dit le directeur, M. Saget, ne possède plus que deux bateaux : le Morgat et le Crozon.
Le Plougastel, le Camaret et la vedette Quélern ont été mobilisés dès le mois de septembre dernier. La vedette est restée à Ouessant ou à Molène.

Nous espérons bien, poursuit M. Saget, rétablir le plus tôt possible le service journalier, mais, actuellement, pour limiter la consommation du charbon, en raison du stock restreint que nous possédons, nous avons dû provisoirement réduire le service à quatre jours par semaine.
Nous l'assurerons le mercredi, vendredi, dimanche et lundi, aussi régulièrement que possible. Seules les exigences du trafic pourraient faire subir au service des modifications. Les départs de Brest auront lieu : le matin, à 7 h. 30 et 16 h. 30 ; les départs du Fret, à 8 h. 15 et 17 h. 15. Il est certain que les cars, dès vendredi, se trouveront à l'arrivée au Fret. Le trafic normal, voyageurs et marchandises, va donc pouvoir reprendre comme auparavant.

Les voyageurs qui débarquent se déclarent enchantés de la reprise du service des Vapeurs brestois.
La Compagnie retrouvera rapidement sa fidèle clientèle, diminuée, hélas ! cette année, de la présence des nombreux touristes attirés par le pittoresque de la presqu'île de Crozon.



Le Fret    Camaret    Brest    Morgat    transport    guerre   enfant        

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.