Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3902

Appel aux chefs de famille de Camaret.

10/12/1925 

ÇA ET LA

LE MAIRE DE CAMARET-SUR-MER ADRESSE UN APPEL TOUCHANT À SES CHEFS DE FAMILLE
L'honorable maire de Camaret vient d'adresser l'appel le plus noble et le plus louable qu'il soit à ses concitoyens.
Il les exhorte à réfréner les gestes inconsidérés de la jeune génération qui a été élevée en dehors de l'autorité paternelle, celle qui se ressent, hélas ! d'avoir été éduquée dans une atmosphère de guerre imprégnée de l'odeur des cartouches.
Certes les hommes ont manqué à la formation des gamins de 1914 à 1919 et ces derniers ont grand besoin qu'on leur rappelle, en termes aussi sévères, mais aussi mesurés, qu'ils ont le devoir de ne pas détruire ni souiller le patrimoine municipal qui appartient à la collectivité.
Cet appel à la nécessité d'une police et d'une surveillance dans le sein même de la famille est une des plus belles pages d'autorité municipale qu'on ait jamais lue.
Le voici :
Depuis quelque temps des déprédations continuelles ont lieu sur tous les biens communaux, immobiliers et mobiliers. Ces dégâts reviennent à la charge de la commune et en conséquence aux frais de l'habitant.
Malgré les avis du Maire, surtout en ce moment, il paraît impossible d'assurer le service de police municipale avec l'état d'esprit, d'une toute jeunesse, mal élevée et mal éduquée, qui prend, au contraire, plaisir à contrevenir aux arrêtés et règlements et à occasionner le désordre.

Le Maire n'est pas de ceux qui se mettent en tête des manifestante ceint de son écharpe pour prêcher la révolte; au contraire, il veut l'ordre, l'ordre qui profite à tous et non le désordre qui est néfaste à tout le monde. Il engage donc les parents de cette jeunesse turbulente à maintenir leurs enfanta dans le droit chemin, pour leur bien et l'avenir du pays.
Dans le cas où les arrêtés municipaux ou avis divers ne seraient pas exécutés, où la police municipale ne pourrait pas se faire obéir, le Maire se verrait dans l'obligation de demander l'installation, d'une brigade de gendarmerie pour faire respecter les biens communaux et les règlements.
Camaret, qui progresse sans cess a une population excessivement laborieuse où l'économie se fait sentir ; il faut donc faire tout ce qui est possible pour l'aider par tous les moyens et non l'amoindrir dans l'avenir par une jeunesse qui agit sans se rendre compte du mal.
En conséquence, le Maire fait appel aux chefs de famille et à ses concitoyens pour l'aider au maintien de l'ordre.

N'est-il pas vrai que ce maire est un sage et qu'il agit en maître en s'adressant aux pères pour réprimer les abus et les inconséquences des jeunes gens de la grande famille qu'est la petite commune ?

Camaret    fait divers    enfant    politique    guerre               

article issu de : Ouest-Éclair    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.