Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 427

Disparition mystérieuse à Camaret.

25/05/1887 

Gazette bretonne - Finistère

Camaret, 22 maiNotre correspondant nous écrit :
« M. Martin Sarzeau, juge au Caire (Egypte), se trouvait à Camaret depuis quelques jours. Hier matin, l'idée lui vint de faire une promenade en rade avec un canot appartenant à un commerçant de notre localité.
« Cette embarcation a été trouvée seule à la côte. Qu'est-il arrivé? M. Martin Sarzeau et ses enfants se sont-ils noyés? C'est ce que tout le monde se demande, en ce moment, ici avec inquiétude.
« Cette inquiétude s'est un peu apaisée à la suite de la nouvelle colportée ce matin qu'un fermier les aurait rencontrés se dirigeant vers le Fret ou Crozon. Mais le mystère n'est pas encore éclairci. »
Il faut ajouter aux détails que nous a envoyés notre correspondant, les détails suivants qu'a reçus le Phare de la Loire sur la disparition de M. Sarzeau et de ses enfants :
« 22 mai — Après de vaines recherches dans l'anse de Trez-Rouz, et après avoir visité les trois grottes de cette plage,

on n'a rien trouvé, pas plus que dans les villages des environs, à la mer basse.
« Hier au soir, on a visité toutes les roches découvertes par la mer où l'on pouvait supposer que le canot avait touché, mais nous n'avons rien trouvé. Ce matin, à neuf heures, nous avons fait des recherches dans toute l'anse, ou aurait pu apercevoir un cadavre au fond, car la mer était très claire, mais on n'a obtenu aucun résultat.
« D'après les renseignements que nous avons pris de divers côtés, on prétend avoir vu M. Martin Sarzeau porter sa petite fille, àgée de trois ans, dans ses bras, mais on ne parle pas de sa fille de sept ans. La même personne nous dit que le petit garçon de quatorze ans conduisait son petit chien en laisse. Toutefois, on n'a pu nous certifier que c'était bien M. Martin Sarzeau avec ses trois enfants.
« M. Sarzeau n'était à Camaret que depuis le 10 du courant. Ils étaient logés à l'hôtel Dorso. Sa femme a demandé une descente de justice, qui devait arriver aujourd'hui. Pour le moment, tout reste mystérieux. »



Les mousses devant ND de Rocamadour, 1887 de Richard Richon-Brunet             voir la source
Camaret    fait divers    à la côte                       

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.