Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'île

contact

 

   revenir en arrière
 

L'éphéméride de la presqu'île

C'était un 30/04...

 

 

   

... il y a 130 ans

 
  Monuments historiques et mégalithiques. 30/04/1887   

Monuments du Finistère.

Le Journal officiel publie le texte de la loi récemment votée pour la conservation des monuments et objets d'art ayant un intérêt historique et artistique.[...]
A la suite du texte, on trouve en annexe la liste des monuments historiques, antiques, du Moyen-Age, de la Renaissance et des temps modernes.
Nous reproduisons les parties de cette liste qui concernent le Finistère.
1° Monuments historiques :
Camaret. Alignements.
Conquet (Le). Cromlech de Kermorvan.

Crozon. Alignement; Dolmen de Ty ar Chur.
Goulven. Dolmen de Tréguelc'hier.
Landunvez. Dolmen et menhir d'Argenton.
Penmarc'h. Menhir.
Plouarzel. Menhir de Kerveatou.
Plounéour-Trez. Deux menhirs de Pentusval.
Plourin-Ploudalmézeau. Menhirs de Kergadiou
Plozévet. Menhir des Droits de l'Homme.
[...] 



Alignement druidique  (fragment). (alignements de Lagatjar en 1885). 
photo : Armand Peugeot - source : B.N.F.
Camaret    Crozon    mégalithe                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

   

... il y a 126 ans

 
  Conflit Sein-Camaret : explications. 30/04/1891   

Gazette bretonne - Finistère

Ile-de-Sein, 28 avril. — Notre correspondant nous écrit : Je ne prétends pas réfuter, sans appel, les griefs articulés par les pêcheurs de Camaret contre quelques-uns des habitants de notre île.
Il me faudrait avoir pour cela une compétence et des moyens d'enquête, qui n'appartiennent qu'à la justice ou à l'administration maritime.
« Je puis dire cependant que nos pêcheurs sont quelque peu étonnés des soupçons que leurs camarades de Camaret ont pu concevoir à leur égard, et ne sont absolument pour rien dans les accidents dont ils se plaignent.
« S'il arrive quelquefois aux marins de Camaret de ne pas retrouver leurs bouées, n'est-ce pas parce qu'ils sont devenus depuis quelque temps trop hardis et qu'ils s'aventurent trop au large ?

Ils jettent parfois leurs filets dans des fonds de quinze ou vingt brasses ; quoi d'étonnant que leurs orins ne soient plus assez longs !
« Enfin, pourquoi veulent-ils que ce soient des pêcheurs de notre île qui leur aient nui ? N'y aurait-il pas, dans les actes dont ils se plaignent, quelque jalousie de métier et les auteurs de ces actes ne pourraient-ils être plus près d'eux ?
« Mais il n'est pas bon, je crois, de m'appesantir sur ce point. Tous nos pêcheurs bretons, de quelque île ou de quelque port qu'ils soient, courent les mêmes dangers, font le même métier périlleux et sont, par conséquent, plus disposés à s'estimer et à se secourir mutuellement qu'à se nuire.
Cela dit, je vais vous parler des pêcheurs de Paimpol [...] 



Ile-de-Sein. Marie-Augustine                source : fonds Villard - SDAP
Camaret    pêche                              

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

   

... il y a 115 ans

 
  Tirs d'obus sur le port de Camaret. 30/04/1902   

Gazette bretonne - Finistère

Camaret. — Une alerte. — Le Bougainville, navire-école des élèves officiers de la marine, faisait dimanche des exercices de tir en vue de Camaret. A un moment donné, des éclats d'obus sont tombés dans le port et aux alentours de la ville.
Un sieur Gustave Le Fur n'a eu que le temps de se jeter à plat ventre pour éviter un de ces éclats qui lui a fait une plaie contuse au bras. Le commissaire de la marine a fait télégraphier en toute hâte par le sémaphore que le navire eût à s'éloigner.

 

Camaret    manoeuvre    accident                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

   

... il y a 113 ans

 
  Un chien enragé parcourt la presqu'île. 30/04/1904   

Gazette bretonne - Finistère

Crozon. — Chien enragé. — La semaine dernière, le sieur Jacoby, de Saint- Fiacre, ayant vu un chien inconnu se jeter sur le sien et le mordre cruellement, prit son fusil et tua l'animal. Un vétérinaire de Brest fut appelé à faire l'autopsie ; il reconnut les symptômes de l'hydrophobie*. Deux jours auparavant ce même chien avait parcouru les rues de Camaret, mordant tous ses congénères qu'il rencontrait. Poursuivi par les habitants, il avait réussi à s'échapper.
Il portait un collier au nom de M. Petitbon, de Quéménéven.

 

Crozon    Camaret    fait divers    santé                      

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

* autre nom de la rage

 

   

... il y a 101 ans

 
  Tués par la guerre cette semaine (24 au 30 avril 1916). 30/04/1916   

In memoriam

FURCY Jean Marie (Crozon), soldat (33 RIC), mort le 24 avril 1916 à Popincourt

FITAMENT Alain (Crozon), soldat (52 RI), mort le 30 avril 1916 à Jubecourt

TEPHANY Pierre (Crozon), soldat (72 RI), mort le 30 avril 1916 à Lyon

 

Crozon    guerre    in memoriam                          

article issu de : Avel Gornog    

 

 

   

... il y a 97 ans

 
  Hommage à M. Aperyeszy. 30/04/1920   

La région bretonne

CROZON
Mardi dernier avaient lieu à Crozon les obsèques de M. Aperyeszy, ancien chef de section chargé de la construction de la ligne de chemin de fer de Châteaulin à Camaret. M. Aperyeszy, qui habitait parmi nous depuis 1906, avait conquis l'estime générale par ses qualités d'esprit et de cœur. Aussi une foule nombreuse était venue des quatre coins de la presqu'île apporter à sa famille un témoignage de sympathie. Dans l'assistance recueillie qui s'était groupée autour du cercueil de cet homme de bien, on remarquait, les fonctionnaires du canton, les employés et un grand nombre d'ouvriers des chemins de fer. Les cordons du poêle étaient tenus par MM. Mignot, chef de section des chemins de fer ; Kervern, notaire ; le docteur Keranguyader et Ernou, receveur des domaines. Au cimetière, M. Mignot a retracé avec une éloquente et touchante simplicité la vie si bien remplie de M. Aperyeszy et adressé en termes émus à son ami un suprême adieu. Nous ne pouvons ici que reproduire un extrait de ce discours:
"Après avoir fait ses humanités à l'école polonaise de Paris, centre de fraternité, de solidarité et d'études pour les fils d'exilés qui avaient quitté leur patrie pour ne pas subir le joug étranger et surtout prussien, M. Aperyeszy entra en 1876 au service de la construction des chemins de fer. Ayant franchi les nombreux échelons de la carrière, il fut nommé en 1901 chef de section à Chateauneuf-du-Faou, ensuite à Crozon en 1906.
Je ne suis pas qualifié pour faire l'éloge de l'agent et du chef, mais je puis dire que dans toutes les fonctions qu'il a occupées, dans les nombreux et importants travaux qu'il a fait exécuter, il fut toujours à la hauteur de la tâche qui lui était confiée, et qu'il a laissé partout la preuve d'une grande habileté professionnelle et d'une expérience sans défaillance.


C'était un laborieux d'une santé robuste au service d'une activité sans égale, que l'âge n'avait pas amoindrie. En juin dernier, lorsqu'il fut atteint par l'inexorable limite d'âge, son regret le plus grand fut de ne pouvoir achever cette ligne de Châteaulin à Camaret à laquelle il avait travaillé pendant plus de 13 ans. Il s'en consola difficilement. Autant pour atténuer ce souvenir que pour donner libre cours à son activité dévorante, il accepta les offres qui lui étaient faites de diriger des travaux de reconstruction des pays libérés. Hélas ! il avait trop présumé de ses forces. II nous est revenu miné par la maladie qui devait l'emporter. Il va dormir son dernier sommeil dans ce bourg de Crozon qu'il affectionnait et dans lequel quatorze années de séjour lui avaient donné droit de cité. Dans notre grande corporation des cheminots, Aperyeszy n'avait que des amis. Son bon cœur, son aménité bien connue l'avaient fait estimer de tous. Mon cher Aperyeszy, mon excellent ami, au nom de l'Administration des chemins de fer de l'État, au nom de tous nos camarades, j'adresse à ta famille l'expression émue de nos condoléances attristées, et c'est le cœur navré que je te quitte en te disant un éternel adieu ! »  

Crozon    chemin de fer                              

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

De fait, M. Aperyeszy semblait très apprécié : à chaque fois que nous avons vu passer son nom dans le journal, y était accolé un adjectif plus qu'aimable.

 

   

... il y a 96 ans

 
  Grand succès à Roscanvel au profit des Pupilles de la Nation. 30/04/1921   

Chronique locale et régionale

ROSCANVEL
UNE MATINÉE RÉUSSIE. — La matinée organisée dimanche dernier par la section locale de l'U. N. C. a obtenu le plus vif succès : c'est devant une salle archicomble que le rideau a été levé à 14 heures. Aussi le comité adresse-t-il ses plus vifs remerciements à toutes les personnes qui, à un titre quelconque, ont prêté leur concours à la réussite de cette petite fête, particulièrement aux camarades crozonnais. Il serait trop long de faire l'éloge de tous les acteurs, chanteurs et monologuistes qui, tous, se sont surpassés dans leur rôle respectif ; mais les deux saynètes « Fleur d'Ajonc » et « Une nuit orageuse » ont été particulièrement goûtées du public qui, d'ailleurs, l'a prouvé par ses applaudissements unanimes.
En somme, bonne et agréable journée, puisque cela a permis aux membres du comité, tout en offrant à leurs concitoyens un divertissement sain et honnête, de recueillir une petite somme, qui sera versée au comité local de l'Office départemental des pupilles de la nation.

 

Roscanvel    fête    guerre    enfant                      

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 79 ans

 
  Un avion du Poulmic met le feu au bois du Kador. 30/04/1938   

Arrondissement de Châteaulin

CROZON
COMMENCEMENT D'INCENDIE AU BOIS DU KADOR. - Au cours d'exercices de nuit, des avions de la base aéronautique du Poulmic, en Lanvéoc, effectuaient jeudi soir des lancements de fusées au-dessus de la baie de Morgat. L'un de ces engins tomba dans le bois du Kador, au bord des anciennes carrières ou elle acheva de se consumer. Son parachute prit feu et le communiqua aux broussailles environnantes.
Grâce à une prompte intervention des pompiers de Crozon, l'incendie fut immédiatement maîtrisé. Les dégâts sont peu importants.

 

Morgat    Lanvéoc    aviation Poulmic    incendie                      

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 75 ans

 
  Un match pour nos prisonniers. 30/04/1942   

Sports

CROZON
POUR NOS PRISONNIERS. — C'est dimanche prochain qu'aura lieu le derby local : mariés contre célibataires. Joué au profit des prisonniers de guerre de la commune, ce match doit attirer au terrain des sports une galerie record. Tous les sportifs et les personnes charitables viendront dimanche applaudir les équipes.
Le concours de pronostics paraît devoir obtenir le plus grand succès, les billets s'enlèvent très rapidement. De nombreux lots, gracieusement offerts par des commerçants, récompenseront les gagnants.
Hâtez-vous de concourir. Pour corser le programme, le comité a fait appel aux chauffeurs du Poulmic et à l'équipe première de Lanvéoc-Sport, qui joueront en lever de rideau.
Rendez-vous tous dimanche 3 mai, au terrain de l'Hermine.

 

Crozon    Lanvéoc    aviation Poulmic    sport    guerre    secours              

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

 

 

 
f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2017

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.