Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'île

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne, classés par date d'ajout

les plus récents en premier

 

  Le plus gros des articles que nous avons trouvés ont déjà été ajoutés ci-dessous. D'autres viendront, mais de manière épisodique.

   Vous pouvez suivre toutes les nouveautés du site en vous rendant sur la page d'accueil.

 

  Pour lire les articles dans l'ordre chronologique, et à partir d'une date précise, rendez-vous ICI.

  Pour retrouver un des articles ci-dessous dans son contexte chronologique, cliquez sur son numéro, à gauche du titre.

 

 

 

  n° 3917 Les sportifs de Crozon à l'honneur 22/03/1944   

Châteaulin

D'un panneau à l'autre
[...]
L'AS de Saint-Martin-des-Champs ne s'est pas déplacée dimanche à Brest, où elle devait rencontrer Crozon en championnat enlevé de rideau du match ONB-Milice. Soulignons en passant le mérite de l'équipe de Crozon qui fit le déplacement à bicyclette. Magnifique exemple que quelques formations feraient bien de méditer.

 

 
Crozon    sport    guerre                          

article ajouté le 22-05-2016    
issu de : La Dépêche de Brest
    

 

 

 

  n° 3916 Monnaie-Matière à Crozon 17/02/1944   

Châteaulin

CROZON
DELIVRANCE DE MONNAIE-MATIÈRE.
— Les artisans du canton sont avisés que M. Etienne Fabien, plombier à Crozon, leur délivrera à son domicile, le Jeudi 17 février, la monnaie-matière.
La carte professionnelle sera exigée.

 

 
Crozon                                  

article ajouté le 22-05-2016    
issu de : La Dépêche de Brest
    

 

 

 

  n° 3915 Grand succès pour la kermesse du sillon de Camaret. 15/08/1939   

Châteaulin

CAMARET-SUR-MER
Grande kermesse de la pointe de Rocamadour

Cette belle kermesse, si suivie des touristes et de la population de Camaret, qui a lieu tous les deux ans, dans ce beau site du sillon, a obtenu un succès inespéré.
En effet, le programme était digne des organisateurs qui, depuis plusieurs semaines, se démenaient pour mettre tout sur pied.
Dès 13 heures, le cortège se formait sur la place Saint-Rémy. M. Le Borgne, cheville ouvrière de cette journée, donnait le départ.
Venait en tête la clique des Coquelicots de Châteaulin, suivit du gentil groupe de petits pêcheurs et pêcheuses, sous la direction du sympathique Alexandre Landrac, qui mérite une mention toute spéciale pour cette initiative, car on y remarquait toute la gamme des bourlingueurs de la mer, depuis la pêcheuse de crevettes, pieds nus, les pêcheurs de homards et langoustes, avec leurs mignons casiers, les sardiniers, avec leur filet bleu, les palangriers, voire même les futurs quartiers-maîtres et officiers-mariniers en herbe.




Un groupe de gentilles paysannes, avec leurs grandes collerettes attirera l'attention de la foule. Le groupe des scouts de Strasbourg, avec les pages, formait la garde d'honneur de la duchesse de Bretagne, Mlle Yvette Vigouroux, et ses demoiselles d'honneur, Mlles Rose Férec et Louisane Thomas, toutes trois sur une superbe monture.
Le cortège suivit la rue de Verdun, le quai Toudouze, le Styvel, pour faire son entrée triomphale dans l'enceinte de la kermesse aux applaudissements de tous. Pendant toute l'après-midi, la fête se déroula dans une joyeuse ambiance. C'est vraiment un grand spectacle qui fut offert aux visiteurs : jeux divers, pêches miraculeuses, lapinodromes, crêperies, loteries diverses.
Les buvettes eurent fort à faire par cette belle journée.
La fête battit son plein jusqu'à une heure assez avancée et l'on se sépara promettant de se rencontrer plus nombreux dans deux ans.  

 
Camaret    fête    tourisme                          

article ajouté le 15-11-2015    
issu de : La Dépêche de Brest
    

 

 

 

  n° 3914 Incendie à Morgat. 14/11/1925   

Dans la région

Morgat
Incendie. — Un incendie a éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi de la semaine dernière, dans le grenier de la maison du Four, appartenant à M. Joseph Kerdreux, commerçant à Morgat. Lorsque les propriétaires furent réveillés dans la nuit, tout le toit de la maison était en flammes.
Les habitants de Morgat arrivèrent avec des seaux et divers outils pour combattre le fléau. La mer étant à ce moment haute, il fut facile d'avoir de l'eau. Pour préserver les bâtiments attenant à la maison de four, on fut néanmoins obligé de faire la part du feu et bientôt, grâce au dévouement des sauveteurs, tout danger était écarté.
La pompe à incendie du bourg, qui fut amenée par M. Kerinec, adjoint au maire et M. Heussaff, garde-champêtre n'eut pas à intervenir.
Les dégâts, qui s'élèvent à une dizaine de mille francs, sont couverts par une assurance.

 

 
Morgat    incendie                              

article ajouté le 30-09-2015    
issu de : Le Courrier du Finistère (Brest)
    

 

 

 

  n° 3909 L'instituteur de St-Hernot en Crozon. 03/07/1926   

Dans la région

CROZON
UN INSTITUTEUR AMUSANT. — Samedi soir 20 courant MM. Berthou et Mocaër, délégués du parti républicain-démocrate, donnèrent une réunion publique et contradictoire à Crozon.
M. Berthou développa la doctrine du parti républicain-démocrate et détermina sa situation dans les milieux politiques. Écouté avec beaucoup d'attention, il fut chaleureusement applaudi. La réplique lui fut donnée par le joyeux boute-en-train. M. Le Bec, instituteur à Saint-Hernot, en Crozon, ex-républicain sillonniste, à ce qu'il prétend, devenu socialiste ou communiste... pour suivre la mode, sans doute. Comme d'habitude l'intervention de M. Le Bec fut du plus haut comique, et ses affirmations ahurissantes déchaînèrent le fou-rire.


Mais ce qui amusa le plus la salle ce fut la mine effarée de M. Le Bec quand M. Berthou répliqua, en excellent breton, à ses balivernes en breton petit nègre.
M. Mocaër, très écouté et avec sympathie par tous, exposa la doctrine économique de son parti. Le bon Monsieur Le Bec, pensant probablement qu'on ne pouvait laisser tout ce monde aller se coucher sans se dérider encore, voulut répliquer à M. Mocaër. Mais sagement, bien que malheureusement, le garde-champêtre fit remarquer qu'il était minuit et que la séance devait être levée. Nous fûmes privés de l'intermède ultra-comique du citoyen.
« C'est la grande pénitence », dit M. Caillaux.  

 
Crozon    politique    brezhoneg                          

article ajouté le 13-09-2015    
issu de : Le Courrier du Finistère (Brest)
    

 

 

 

  n° 3908 Le BON cinéma de Crozon. 20/03/1926   

Dans la région

CROZON
AU CINEMA.
— Le beau film représentait les fêtes de la Canonisation de Jeanne d'Arc a obtenu dimanche unvif succès. Le spectacle qu'offrait l'immense foule de fidèles et le défilé interminable des autorités religieuses et civiles était à la foir émouvant et grandiose. La vue de tous ces cardinaux, évêques, prélats, abbés mitrés, princes et représentants de tous les pays faisait toucher pour ainsi dire du doigt la grandeur de l'Eglise. Seul le Cinéma pouvait reproduire dans leur réalité à la fois touchante et pathétique les belles fêtes de la Canonisation de Jeanne d'Arc. Grâce à lui les crozonnais auront pu assister à ces belles fêtes sans cependant aller plus loin que le patronage.
Dimanche dernier aussi, se terminait le merveilleux film à épisodes Risquetout.

Ce film a eu le succès qu'il méritait. A chaque instant les spectateurs, émus par le courage indomptable de Risquetout applaudissaient à tout rompre.
Ce film finit très bien. Marlow et son infâme associé qui n'ont cessé d'attenter à la vie et à la fortune de Risquetout reçoivent le châtiment qu'ils méritent : le désaccord s'étant élevé entre eux, ils en viennent aux mains à bord d'une barque. Etant tombés à l'eau ils se noient tous les deux. La salle applaudit vigoureusement le châtiment du crime.
[...] Ce sont autant de leçons de morale bien vivantes et bien senties que nous donne notre Cinéma.
Que l'on se serre donc autour de notre "bon Cinéma" et ce sera le meilleur moyen d'empêcher un mauvais de s'implanter. 

 
Crozon    loisirs    religion                          

article ajouté le 13-09-2015    
issu de : Le Courrier du Finistère (Brest)
    

 

 

 

  n° 3907 Nouvelles basses à explorer pour la langouste. 13/05/1929   

Châteaulin

CAMARET
AUX LANGOUSTIERS. — Les patrons langoustiers qui désirent faire partie de l'exploration des nouvelles basses découvertes tout dernièrement par l'Office scientifique et technique des pêches maritimes au large d'Armen, sont avisés qu'ils devront se trouver, demain mardi 14 mai à 5 heures du matin (heure solaire), à cinq milles dans l'ouest de la bouée d'Armen.
Le navire garde-pêche Sentinelle les guidera sur des fonds propices à la langouste.

 

 
Camaret    langouste                              

article ajouté le 30-08-2015    
issu de : La Dépêche de Brest
    

 

 

 

  n° 3906 Sauvetage d'un enfant dans le port de Roscanvel. 12/09/1925   

Dans la région

ROSCANVEL
Sauvetage

Dans le port de Roscanvel, trois enfants s'amusaient dans un doris; l'un d'entre eux, le jeune Le Théo, qui godillait, glissa et piqua une tête dans la mer. Ses deux camarades ne purent lui porter secours. Poulain, de Roscanvel, se jeta à la mer, parvint à le saisir par les cheveux au moment où il allait se noyer, et réussit à le maintenir jusqu'à l'arrivée d'un canot.
Nos félicitations au courageux sauveteur.

 

 
Roscanvel    sauvetage    enfant                          

article ajouté le 24-08-2015    
issu de : Le Courrier du Finistère (Brest)
    

 

 

 

  n° 3905 Accident mortel au pont de Térénez. 17/01/1925   

Dans la région

Landévennec
Accident mortel au pont de Térénez

Dimanche dernier, vers 9 heures du matin, trois ouvriers riveurs venaient de prendre place sur un échafaudage, lorsque les poutres supportant celui-ci se rompirent. Les trois ouvriers tombèrent d'une hauteur de 27 mètres sur un terrain rocailleux. L'un, François-Marie Bergot, 35 ans, grand blessé de guerre, originaire de Ploudaniel, fut tué sur le coup. L'autre, Henri Guédès, du Faou, a la jambe et le bras gauche fracturé, et porte, en outre, de multiples contusions à la face. Quant au troisième, par un heureux hasard, il put, dans sa chute, s'accrocher à un tuyau de compresseur. Les ouvriers qui travaillaient sur le pont lui jetèrent une corde qu'il réussit à s'enrouler autour du corps. Au bout de dix minutes d'efforts, ses camarades purent le retirer de sa périlleuse situation.

 

 
Argol    Landévennec    accident                          

article ajouté le 24-08-2015    
issu de : Le Courrier du Finistère (Brest)
    

 

 

 

  n° 3904 Accident sur le chemin du travail. 07/03/1925   

Arrondissement de Châteaulin

CROZON
Chute malheureuse
Le cantonnier François Gourmelen, demeurant au Lescoat, en Crozon, se rendait de bon matin à son travail en suivant le bord du fossé. Dans l'obscurité il buta contre une borne hectométrique et tomba si malencontreusement sur un cercle de barrique qu'il eut l'œil gauche crevé.
Après avoir reçu les premiers soins à Crozon, il fut dirigé sur l'hospice civil de Brest.

 

 
Crozon    accident                              

article ajouté le 24-08-2015    
issu de : Le Courrier du Finistère (Brest)
    

 

 

 

 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2017

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.