Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne, classés par date d'ajout

les plus récents en premier

 

  Le plus gros des articles que nous avons trouvés ont déjà été ajoutés ci-dessous. D'autres viendront, mais de manière épisodique.

   Vous pouvez suivre toutes les nouveautés du site en vous rendant sur la page d'accueil.

 

  Pour lire les articles dans l'ordre chronologique, et à partir d'une date précise, rendez-vous ICI.

  Pour retrouver un des articles ci-dessous dans son contexte chronologique, cliquez sur son numéro, à gauche du titre.

 

 

 

  n° 3903 Bopp ou Bott ? 25/02/1925   

À la Une

LES SURPRISES DU TÉLÉPHONE, ou le sous-préfet trahi
Il n'est bruit dans Crozon que de l'anecdote suivante :
Il y a quelques jours, un honorable mécanicien de Crozon, M. Bopp, appelé au téléphone, reçoit la communication suivante :
— Allô ! C'est vous M. Bo... (M. Bopp crut entendre son nom).
— Allô ! Oui, c'est M. Bopp !
— Eh bien, ça marche, votre liste socialiste ?
— Ma liste ?
— Oui ! Votre liste. C'est parfait et je vous félicite. Continuez. Mais surtout ne prenez que des purs. Soyez très circonspect et très exigeant. Rien que des socialistes, pas d'autres !...
M. Bopp n'y comprenait rien.

Il interrompit son interlocuteur invisible pour lui demander :
— Allô ! A qui ai-je l'honneur de parler ?
— Mais... à M. Dauban !
— M. Dauban ?...
— Oui... M. Dauban, le sous-préfet de Châteaulin.
— Ah ! mais je ne m'occupe pas d'élections, moi. Je suis M. Bopp... M. Bopp, mécanicien à Crozon !
— Comment !... Vous n'êtes pas M. Bott ?...
— Non, M. Bopp !
Personne n'a vu la mine du sous-préfet de Châteaulin à qui nous conseillerons la lecture de la lettre de démission de son prédécesseur.
Voilà un sous-préfet du Cartel qui connaît ses vrais maîtres. 

 
Crozon    politique                              

article ajouté le 23-08-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

  n° 3902 Appel aux chefs de famille de Camaret. 10/12/1925   

ÇA ET LA

LE MAIRE DE CAMARET-SUR-MER ADRESSE UN APPEL TOUCHANT À SES CHEFS DE FAMILLE
L'honorable maire de Camaret vient d'adresser l'appel le plus noble et le plus louable qu'il soit à ses concitoyens.
Il les exhorte à réfréner les gestes inconsidérés de la jeune génération qui a été élevée en dehors de l'autorité paternelle, celle qui se ressent, hélas ! d'avoir été éduquée dans une atmosphère de guerre imprégnée de l'odeur des cartouches.
Certes les hommes ont manqué à la formation des gamins de 1914 à 1919 et ces derniers ont grand besoin qu'on leur rappelle, en termes aussi sévères, mais aussi mesurés, qu'ils ont le devoir de ne pas détruire ni souiller le patrimoine municipal qui appartient à la collectivité.
Cet appel à la nécessité d'une police et d'une surveillance dans le sein même de la famille est une des plus belles pages d'autorité municipale qu'on ait jamais lue.
Le voici :
Depuis quelque temps des déprédations continuelles ont lieu sur tous les biens communaux, immobiliers et mobiliers. Ces dégâts reviennent à la charge de la commune et en conséquence aux frais de l'habitant.
Malgré les avis du Maire, surtout en ce moment, il paraît impossible d'assurer le service de police municipale avec l'état d'esprit, d'une toute jeunesse, mal élevée et mal éduquée, qui prend, au contraire, plaisir à contrevenir aux arrêtés et règlements et à occasionner le désordre.

Le Maire n'est pas de ceux qui se mettent en tête des manifestante ceint de son écharpe pour prêcher la révolte; au contraire, il veut l'ordre, l'ordre qui profite à tous et non le désordre qui est néfaste à tout le monde. Il engage donc les parents de cette jeunesse turbulente à maintenir leurs enfanta dans le droit chemin, pour leur bien et l'avenir du pays.
Dans le cas où les arrêtés municipaux ou avis divers ne seraient pas exécutés, où la police municipale ne pourrait pas se faire obéir, le Maire se verrait dans l'obligation de demander l'installation, d'une brigade de gendarmerie pour faire respecter les biens communaux et les règlements.
Camaret, qui progresse sans cess a une population excessivement laborieuse où l'économie se fait sentir ; il faut donc faire tout ce qui est possible pour l'aider par tous les moyens et non l'amoindrir dans l'avenir par une jeunesse qui agit sans se rendre compte du mal.
En conséquence, le Maire fait appel aux chefs de famille et à ses concitoyens pour l'aider au maintien de l'ordre.

N'est-il pas vrai que ce maire est un sage et qu'il agit en maître en s'adressant aux pères pour réprimer les abus et les inconséquences des jeunes gens de la grande famille qu'est la petite commune ? 

 
Camaret    fait divers    enfant    politique    guerre                  

article ajouté le 15-08-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

  n° 3901 Les vauriens de Camaret. 14/12/1925   

Châteaulin

Camaret-sur-Mer
LES DÉPRÉDATIONS CONTINUENT. — Malgré les avis réitérés du maire, l'anarchie continue. Après un charivari absolument scandaleux qui a duré 15 jours à l'occasion d'un mariage, la même jeunesse s'est livrée le 9, vers 7 h. 45, à des actes intolérables.
Après avoir pris sur les cales des quais, des poches de poissons, cinq jeunes vauriens sont allés les jeter dans un appartement situé au 1er étage d'un immeuble de la rue de Reims dont les appartements ont été sérieusement abîmés. Ces chenapans se seraient, paraît-il trompés d'adresse. Ils sont connus et plainte a été portée.

 

 
Le Charivari est une véritable institution à Camaret, et 15 jours de chahut, ce n'est pas rare...
Camaret    fait divers    fête    enfant                      

article ajouté le 15-08-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

  n° 3900 Abordage à l'entrée du port de Brest. 14/02/1936   

BREST

Une gabare coule à proximité du Port de Commerce
ON EST INQUIET SUR LE SORT DE SES OCCUPANTS
BREST, 13 février. — (De notre Rédaction.) — Hier, à 20 heures, la gabarre Le Trozonnais-II a coulé à environ 300 mètres de la jetée sud. Les marchandises qu'elle transportait, du fret, à Brest, ont coulé avec elle, mais on n'a aucune nouvelle de l'équipage.
Hier soir, à 20 h. 30, M. Zagamé, représentant des armateurs de la Compagnie « L'Iroise », a envoyé sur les lieux une vedette à moteur, qui n'a trouvé aucune trace des occupants. Le mât du Trozonnais émergeait seul au-dessus de l'eau. Les sauveteurs y accrochèrent un fanal.
D'autre part, la Direction du Port de Brest a fait des recherches autour du lieu du naufrage.
A 23 heures, on n'avait encore aucune nouvelle des naufragés.

 

 
La moitié de cette "information" est fausse !
Le Crozonnais II est un côtre qui a effectivement été abordé et coulé, mais dont l'équipage a été récupéré immédiatement, et qui ne donne aucune nouvelle à 23 h car il dort à poings fermés dans un hôtel du port ou chez des connaissances brestoises...
Le naufrage, puis le renflouement sont racontés précisément ICI, avec quelques photos.
Le Fret    Brest    abordage    naufrage    transport                  

article ajouté le 14-08-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

  n° 3899 Un Roscanvéliste de Keralan péri en mer près de Toulon. 22/03/1912   

Dernière heure

Grave accident à bord du « Duguay-Trouin »
UN CANOT A VAPEUR COULE - DEUX MARINS BRETONS ONT PÉRI

(De notre correspondant particulier)
Toulon, 21 mars. — Un accident, qui a fait deux victimes, vient de marquer la deuxième partie de la croisière annuelle effectuée par le croiseur Duguay-Trouin, école d'application des aspirants.
Ce bâtiment avait quitté Toulon, hier matin, à dix heures, pour les Salins-d'Hyères, où il devait effectuer ses écoles à feu.

Vers quatre heures de l'après-midi, alors que le bâtiment était encore en marche, on donna ordre de tenir le canot à vapeur prêt à être mis à la mer. Des dispositions furent prises en conséquence. Mais, tout à coup, l'amarre qui maintenait l'avant du canot au porte-manteau se rompit. A ce moment, une lame entra dans la vedette et l'amarre arrière, cédant à son tour, le canot coula immédiatement, engloutissant le quartier-maître mécanicien François Le Goff et le matelot de pont Jean Herrou, remplissant les fonctions de patron. [...] 

 
Le matelot Herrou était originaire de Keralan, en Roscanvel, et avait 20 ans. Un de ses petits-neveux, Jean Yves Lolivier, raconte ICI, avec de nombreuses illustrations, ce que fut cette croisière annuelle du Duguay-Trouin et qui était le premier et donc dernier grand voyage du jeune Jean Marie, employé à bord comme matelot de 3e classe.
Roscanvel    péri en mer    armée                          

article ajouté le 12-08-2015    
issu de : La Dépêche de Brest
    

 

 

 

  n° 3898 Mort du maire de Camaret. 12/02/1944   

Châteaulin

CAMARET. — M. Auguste Téphany, maire, inspecteur principal de la Compagnie transatlantique, est mort après une courte maladie. M. Caradec, courtier maritime, a retracé la carrière brillante et bienfaisante du regretté défunt. — Nos chrétiennes condoléances.

 

 
Camaret                                  

article ajouté le 29-07-2015    
issu de : Le Courrier du Finistère (Brest)
    

 

 

 

  n° 3897 Vol à la mairie de Telgruc. 27/05/1944   

Châteaulin

TELGRUC
CAMBRIOLAGE DE MAIRIE. — Au cours de la nuit du 24 au 25, un vol avec effraction a été commis à la mairie. Deux pneus et deux chambres à air d'auto, un cachet et une centaine de bons de chaussures ont été emportés.

 

 
Telgruc    vol                              

article ajouté le 28-07-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

  n° 3896 Agression à Kergalet, en Lanvéoc. 20/04/1944   

Châteaulin

LANVÉOC
LES PILLEURS DE FERMES. — Mercredi, à 2 h. du matin, quatre individus se sont présentés au domicile de M. Mérour Pierre, cultivateur à Kergalet. Après avoir fouillé la maison, ils ont emporté 15.000 fr. et diverses denrées alimentaires.

 

 
                                  

article ajouté le 28-07-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

  n° 3895 Incendies à Morgat. 13/03/1944   

Châteaulin

MORGAT
INCENDIES. — Le 8 mars, vers 22 h. 30, deux incendies se sont déclarés à Morgat, dans deux villas appartenant à M. de Mignac, demeurant à Dinan et à M. Berthon, demeurant à Brest. Les causes du sinistre sont inconnues.

 

 
Morgat    incendie                              

article ajouté le 28-07-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

  n° 3894 Gymnastique alternative pour le prix du lait... 08/06/1944   

BREST

Le prix du lait
La Préfecture Régionale communique :
L'arrêté régional du 27 mai fixe ainsi qu'il suit le prix de vente du lait en nature au consommateur :
[...] Châteaulin, Camaret, Pont-Croix, Guilvinec, Audieme, Pont-l'Abbé, 3 fr. 90.
Crozon, Landivisiau, Lesneven, Rosporden, Carhaix, 3 fr. 70.
[...]
Toutes autres localités : 3 fr. 60.

Par suite de la suppression des pièces de 0 fr. 05, il pourra arriver, en cas de vente du lait par quantités inférieures au litre, qu'il ne soit pas possible de faire l'appoint exact. Dans ce cas, le prix sera alternativement d'une vente à l'autre majoré puis diminué de 0 fr. 05.
Il est précisé que seuls les prix à la consommation ont été modifiés, les prix aux autres stades de vente (producteur, collecteur, etc.) restent sans changement. 

 
Camaret    Crozon    guerre                          

article ajouté le 28-07-2015    
issu de : Ouest-Éclair
    

 

 

 

 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.