Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'île
contact

 

   revenir en arrière
 

Les villages de la presqu'île

dans la presse et l'édition

 

1 article(s) cite(nt) le village de Hellen, en Lanvéoc

 


Pour retrouver un article dans son contexte chronologique, cliquez sur son numéro.

Suicide raté d'un lanvéocien en rade de Brest. 13/07/1926   
  n° 2792

La région bretonne

Hier soir, à bord du « Plougastel », un vieillard s'est jeté à la mer Sauvé par un matelot, il est difficilement ramené à la vie
Crozon, 12 juillet. Le vapeur Plougastel, qui assure le service régulier entre Brest et Le Fret, avait quitté le port de commerce, hier soir, à 4 h. 30. Vingt minutes plus tard, alors qu'il se trouvait par le travers du Goulet, le cri : "Un homme à la mer !" fut poussé par plusieurs personnes.
Un vieillard, François Thomas 77 ans, habitant le village d'Hellen, en Lanvéoc, s'était soudain dressé à l'arrière, avait murmuré quelques mots et s'était jeté à l'eau.
Gros émoi à bord.
Stop ! commande le capitaine Boënnec.
Une bouée est jetée à la mer. Le malheureux qui nage et dont on n'aperçoit que la tête, est bien trop loin pour pouvoir l'atteindre.
Le Plougastel vire alors de bord et par une savante manœuvre, vient se placer à moins d'un mètre de l'endroit où se débat encore le vieillard.
Thomas, à bout de forces, coule. Le matelot Émile Laouénan, du Crozon, qui remplaçait un camarade, voyant que le pauvre vieux va disparaître, n'hésite pas un seul instant.

Il plonge, saisit le septuagénaire et, aidé par plusieurs personnes, notamment, le matelot Paul Hervé, du Plougastel, il réussit à le hisser sur le pont. François Thomas est frappé de congestion. Ses yeux sont vitreux et le pouls bat très faiblement.
Un médecin ! crie-t-on. Un médecin !
Aucun praticien ne se trouve à bord, mais le quartier-maître infirmier Auguste Le Goff, de l’École navale, se présente. Il porte le moribond dans le poste d'équipage et, aidé par un passager et un matelot, il réussit au bout d'un quart-d'heure d'efforts, par des mouvements rythmiques des bras et des tractions de la langue, à ranimer le malheureux.
C'est à Emile Laouénan et au dévoué quartier-maître Le Goff que François Thomas doit la vie. Nous leur adressons nos bien sincères félicitations.
Interrogé à son arrivée au Fret, le vieillard ne put prononcer que trois mots :
J'avais été contrarié.  

Lanvéoc    Brest    Le Fret    sauvetage    transport                  

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

 

 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.