Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Les villages de la presqu'île

dans la presse et l'édition

 

1 article(s) cite(nt) le village de Kerdroën, en Crozon

 


Pour retrouver un article dans son contexte chronologique, cliquez sur son numéro.

Foudre incendiaire à Kerdroën (Crozon). 13/07/1901   
  n° 787

Gazette bretonne - Finistère

Morgat. — La foudre incendiaire. — Lundi dernier, un orage formidable a éclaté sur Morgat.
A l'est, au sud, à l'ouest, les éclairs sillonnaient les nues, c'était un roulement continu qui a duré plus de deux heures, et au milieu duquel éclataient parfois des détonations effrayantes, des claquements secs et sonores qui faisaient trembler les vitres des maisons et que se renvoyaient longuement les échos des falaises.
C'était terrifiant et d'une grandeur imposante ; de mémoire d'homme on n'avait vu pareille perturbation de l'atmosphère.
Malheureusement, cet orage a eu des conséquences désastreuses pour une pauvre famille de pêcheurs.
Au village de Kerdroën, en Crozon, la foudre est tombée sur la maison Ménesguen, Jean-Marie. Elle a pénétré par la cheminée dans le grenier, où était entassée une provision de lande; celle-ci s'est embrasée et a communiqué le feu à la maison tout entière.
Fort heureusement les douaniers virent les premiers la fumée. Le sous-brigadier Sauze, qui se trouvait de faction au Centre a aussitôt prévenu son brigadier, M. Cohen, qui, accompagné de ses hommes, s'est rendu en toute hâte sur les lieux du sinistre. Il a organisé les secours avec intelligence et promptitude. Rapidement, par ses soins,

une chaîne fut établie entre la maison et une fontaine, distante d'environ 300 mètres, et l'on put bientôt combattre l'incendie. Les femmes, les pêcheurs, encore à terre heureusement, se mirent à l'œuvre avec un esprit de solidarité et de dévouement vraiment admirable. De courageux citoyens montèrent sur les murs de l'immeuble et, grâce à un travail bien compris, purent enfin, au bout de trois heures, se rendre maîtres du feu et préserver les maisons voisines.
Parmi les personnes qui se sont particulièrement distinguées et méritent tous les éloges, il faut citer : le brigadier Cohen, les douaniers Guyader, Gilouy, Berthe, Léostic et Touraine; Gorin, maître de la marine en retraite; Rolland, Alexis, employé chez Mme Hervé; Hatel, Hervé; Pierre-Marie Kerdreux, menuisier à Morgat, et beaucoup d'autres personnes dont les noms nous échappent. C'est certainement grâce à leur énergie que le village a été préservé.
Les pertes, évaluées à 3.000 francs, ne sont couvertes par aucune assurance. C'est la ruine complète pour cette pauvre famille, qui reste avec trois enfants sans abri et sans ressources. Pendant que la maison flambait, le mari était en mer, peut-être très loin au large. Quel désespoir pour lui, quand il va trouver sa pauvre masure écroulée et le fruit de son travail de tant d'années anéanti !  

Morgat    incendie                              

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.