Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'île
contact

 

   revenir en arrière
 

Les villages de la presqu'île

dans la presse et l'édition

 

3 article(s) cite(nt) le village de Le Marros, en Argol

 


Pour retrouver un article dans son contexte chronologique, cliquez sur son numéro.

Correctionnelle, audience du 9 mars. 11/03/1893   
  n° 465

Police correctionnelle. Tribunal de Châteaulin.

Audience du 9 mars 1893
Martin (Yves), 18 ans, né à Lannion, sans profession ni domicile fixe, à 3 jours de prison pour vagabondage.
Mérour (Yves), 32 ans, cultivateur et propriétaire, demeurant à Marros, en Argol, à 30 francs d'amende, pour outrages par paroles au garde-forestier Rolland, demeurant au Folgoët. Mérour n'ayant jamais été condamné jusqu'à ce jour, le tribunal a prononcé le sursis de l'exécution de la peine.
Guiffant (Michel), 30 ans, né à Crozon, sans profession ni domicile fixe, à 4 mois de prison, pour vol d'un pain de seigle au préjudice de Vincent Guiffant, de Run Leïdez, en Crozon, de différents objets et d'une somme de 6 francs au gardien de phare de Toulinguet, en Camaret.


Encore une petite condamnation à plus de 3 mois de prison et Guiffant prendra place sur un transport pour la Nouvelle-Calédonie.
[...]
Gauthier (Corentin), 33 ans, cultivateur à Landaoudec, en Crozon, prévenu d'avoir, le 16 février dernier, été surpris emportant un faix de lande sèche dans un champ appartenant à Marie-Anne Batany, a été acquitté, le fait n'ayant pas paru suffisamment établi. 

Crozon    Argol    vol    fait divers    procès                  

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Condamnation pour coupe de chênes. 28/03/1893   
  n° 467

Police correctionnelle. Tribunal de Châteaulin.

Audience du 23 Mars 1893.
Ont été condamnés :
[...]
3. Sur les poursuites de l'administration des forêts, Germain Framor, domestique chez le sieur Yves Mérour, au Marros, en Argol, a été condamné á seize francs d'amende, cinquante centimes de restitution et seize francs de dommages-intérêts pour coupe et enlèvement de huit chênes ayant deux décimètres de circonférence, dans le bois du Folgoat, en Argol. Le sieur Yves Mérour a été déclaré civilement responsable des frais et dommages-intérêts.

 

Argol    vol    procès                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Argol : un voleur s'introduit dans la maison la nuit. 26/10/1901   
  n° 496

Gazette bretonne - Finistère

Argol. — Vol. — Marie-Jeanne Kerinec, veuve Mérour, cultivatrice à Marros, en se levant mardi, vers 5 heures du matin, trouva entr'ouverte la porte de sa maison qui n'était fermée qu'au loquet. Dans la pièce où couchent sa sœur Jeanne et son domestique Jean-Marie Sizun, l'une des armoires était ouverte, ainsi que le tiroir. Une somme de 700 fr., composée de billets de banque et de pièces d'or et d'argent, avait été enlevée. L'armoire ne portait aucune trace d'effraction.
Personne n'a rien entendu et l'auteur du vol reste inconnu.

 

Argol    vol                              

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.