Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'île

contact

 

   revenir en arrière
 

Les villages de la presqu'île

dans la presse et l'édition

 

25 article(s) cite(nt) le village de Saint-Hernot , en Crozon

 


Pour retrouver un article dans son contexte chronologique, cliquez sur son numéro.

Instituteur laique pour l'école de garçons de St-Hernot 17/03/1875   
  n° 135

Nouvelles et renseignements

Saint-Hernot.On lit dans "l'Electeur": « L'instituteur communal de Saint-Hernot (canton de Crozon), ayant donné sa démission pour la fin du mois de mars, les influences cléricales ont mis tout en œuvre, pour que la direction de l'école des garçons fut confiée à des religieuses de l'ordre du Saint-Esprit.
« Le conseil municipal de Saint-Hernot s'est occupé de cette question, et M. le maire a mis aux voix, après délibération, la proposition suivante :

Le conseil accepte-t-il le remplacement de l'instituteur démissionnaire de Saint-Hernot par des sœurs ou filles du Saint-Esprit ?
« A la majorité de 13 voix contre 5 le conseil a émis une réponse négative.
« Il n’est plus inutile de rappeler ici, que, d'après l'estimation du Conseil, basée sur des chiffres, le revenu d'un bon instituteur à Saint-Hernot, arrive en principal et accessoires, à la somme très présentable de 2.360 francs. »  

Crozon    école    religion                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Saint-Hernot (Crozon) : un agneau dans la fosse d'aisance. 24/06/1876   
  n° 199

Revue Bretonne - Finistère

Saint-Hernot. — On nous écrit le 22 juin: « Il y a quelques jours, une femme nommée Marie. K. épouse de François M., marin-pêcheur, ayant eu la malheureuse idée d'attacher, à l'aide de nœuds coulants passés autour du cou, deux brebis mères, à la même corde, l'une d'elle voulant suivre son agneau qui s'était éloigné, fit de vains efforts pour entraîner sa compagne ; le nœud coulant se resserra, et la pauvre bête resta étranglée sur le carreau. On retrouva le soir son cadavre dans le champ; quant à l'agneau, il avait disparu. Des recherches furent faites de tous côtés, mais elles restèrent infructueuses.
« Marie M., était au désespoir.
« Que dirait à son retour, son mari que la pêche de la sardine retient en ce moment aux Sables-d'Olonne ? La pauvre femme craignait à bon droit les reproches que devait lui attirer son imprévoyance.
« Bref, tout le monde croyait l'agneau perdu, lorsque, trois jours après, un écolier ayant obtenu de l'instituteur l'autorisation de sortir pendant quelques instants de la salle des classes, revint tout effrayé raconter qu'un bruit insolite se faisait entendre dans la fosse d'aisance.

On s'y rendit aussitôt et l'on n'eut pas de peine à reconnaître, aux bêlements plaintifs qui s'en échappaient, que le jeune agneau venait d'y tomber.
« La propriétaire immédiatement prévenue, arriva en courant, accompagnée de sa fille et escortée des femmes et des enfants du village.
« Sur les bords de la fosse, on tint conseil. Comment tirer de là l'imprudent animal?
« M. l'Instituteur ayant fait soulever quelques planches, la jeune Marie M... se résigna en pleurant, sur l'ordre de sa mère, à opérer le sauvetage de son petit agneau favori....
« Quelques instants après celui-ci fut conduit sous bonne escorte à la fontaine, lavé, nettoyé et bien peigné, puis remis à sa jeune maîtresse qui de son côté, s'était empressée d'aller réparer le désordre de sa toilette...
« La population toute entière, uniquement composée en ce moment de femmes et d'enfants, puisque presque tous nos pêcheurs sont en campagne, a suivi avec un vif intérêt les péripéties de ce petit drame. » 

Crozon    fait divers                              

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Elections : raisons des multiples abstentions à Crozon. 26/08/1893   
  n° 745
Au sujet du scrutin des élections législatives du 20 août 1893.

Elections législatives - Arrondissement de Châteaulin

1ère circonscription
On nous écrit de Crozon : Un petit catéchisme que le clergé met entre les mains de tous les enfants affirme que c'est un devoir pour tout électeur de voter. Cependant, le clergé a prêché ici l'abstention, à l'encontre de son catéchisme. Pourquoi ? Parce qu'il n'y avait qu'un candidat et que ce candidat était républicain. Cette inconséquence n'embarrasse pas nos petits vicaires.
L'un d'eux, M. Mocaër, après avoir célébré la messe à Saint-Hernot, section de Crozon, le 20 août, avertit l'assistance que cette messe avait été dite pour le succès des candidats catholiques à la députation ; après quoi il ajouta :
« Je vous ai souvent enseigné que le vote était un devoir. Lorsqu'il y a sur les rangs un républicain d'un côté et un bon chrétien de l'autre, le choix est tout indiqué : c'est pour le chrétien qu'il faut voter. Mais, dans l'élection actuelle, nous n'avons en face de nous qu'un seul candidat, et c'est un ennemi de l'Eglise. Il faut donc rester à l'écart du scrutin ».

Après cela, il ne reste qu'à brûler le petit catéchisme ou à y ajouter un chapitre nouveau sur l'abstention. Le vicaire Mocaër serait tout naturellement chargé de l'écrire, à la place des évêques, qui n'y entendent rien.
Il faut avouer aussi que la campagne abstentionniste du clergé a trouvé à Crozon des auxiliaires inattendus.
Le maire, conseiller général du canton, M. Louboutin, avait déclaré se désintéresser de l'élection. Les publications d'usage n'ont été faites que le 15 août, à l'issue de la grand'messe, devant une assistance composée de femmes et d'enfants.
D'autre part, le commissaire de l'Inscription maritime de Camaret avait eu l'ingénieuse idée de venir à Morgat, le jour du vote, procéder à la vérification des rôles des bateaux de pêche, ce qui a eu pour effet d'empêcher tous les marins de se rendre au scrutin.
Etonnez-vous donc que les abstentions aient été si nombreuses dans la commune de Crozon ! 

Crozon    élection    politique    religion                      

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Attention ! Chien enragé dans le secteur de Saint-Hernot (Crozon). 28/07/1897   
  n° 762

Gazette bretonne - Finistère

Crozon. — On signale à l'attention publique un chien présentant tous les symptômes de la rage, qui a parcouru, ces jours-ci, les villages de la section de Saint-Hernot. Ce chien est de forte taille, sous poils blancs et jaunes, a la tête assez grosse, les oreilles larges et tombantes, la queue longue. C'est un type de chien courant.

 

Crozon    fait divers    santé                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Faits divers. 03/11/1897   
  n° 984

Gazette bretonne - Finistère

Crozon. — Le 22 courant, Jean-Louis Boucharé, du bourg, avait coupé de la fougère dans un champ dépendant du village de Dinan.
Il en avait fait 20 faix qu'il avait déposés près de la barrière.
Le lendemain, quand il retourna au champ, la fougère avait été enlevée.
On ne connaît pas l'auteur de ce vol.

— On a découvert, samedi dernier, sur la grève de Saint-Hernot en Crozon, un panier, un béret et un sabot, appartenant au nommé Ménesguen (Hervé), âgé de 65 ans.
On présume que ce malheureux sera tombé à la mer en voulant descendre de la falaise pour pêcher. Mais on n'a pas encore retrouvé son cadavre.  

Crozon    vol    accident                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Horaires de la tournée de vaccination du docteur de Crozon. 18/06/1898   
  n° 488

Gazette bretonne - Finistère

Tournées de vaccination.
Voici l'itinéraire que suivra dans ses tournées de vaccination M. Louboutin, docteur-médecin à Crozon : Telgruc, le 23 juin, à 10 heures ; Argol, le 23 juin, à une heure; Trégarvan, le 23 juin, à 2 heures ; Crozon, tous les mardis, à 9 heures; section de Saint-Hernot, les 21 et 28 juin, à une heure ; section de Saint-Fiacre, le 29 juin, à une heure.

 

Crozon    santé                              

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Apprendre la mer dès l'école primaire. 03/12/1898   
  n° 844

L'enseignement professionnel maritime à l'école.

Un arrêté ministériel du 20 septembre 1898 prescrit que dans les écoles de garçons du littoral, il sera institué un cours spécial de leçons de choses appropriées à la profession du marin et du pêcheur. La liste de ces écoles a été dressée et la répartition mensuelle du programme de ces leçons a été approuvée par le conseil départemental. La sanction de cet enseignement dans le cours moyen sera une composition écrite obligatoire à l'examen du certificat d'études primaires. La note obtenue par les candidats sera ajoutée à celles des épreuves orales, comme cela a eu lieu cette année pour l'agriculture et le dessin.
A dater de ce jour, le nouvel enseignement est donc devenu obligatoire, dans les écoles du littoral appartenant aux communes dont les noms suivent :

Concarneau ; Lauriec (Le Passage) ; Moëlan (Brigneau); Clohars-Carnoët(Douëlan) ; Douarnenez ; Tréboul ; Pouldergat (Pouldavid ) ; l'île de Sein ; Cléden-Cap-Sizun ; Plogoff ; Primelin ; Audierne ; Plouhinec (Poulgoazec) ; Penmarch (Kerity et Saint-Guénolé) ; Le Guilvinec; Treffiagat (Léchiagat); Plobannalec (Lesconil); l'Ile-Tudy; Landévennec ; Crozon (bourg de Kerloc'h, Le Fret, Saint-Hernot, Saint-Laurent) ; Roscanvel ; Camaret ; l'île-Molène ; Locquirec; Plouézoch ; Plougasnou (Kerénot) ; l'île-de-Batz ; Carantec; Henvic; Locquénolé ; Ouessant.
 



voir la source de l'image
presqu'île    école    pêche    navigation                      

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Discours de M. le sous-préfet à la distribution des prix (Crozon). 05/08/1899   
  n° 1013

Gazette bretonne - Finistère

Crozon. — Nous donnons ci-dessous le texte du discours prononcé par M. Duval, sous-préfet de Châteaulin à la distribution des prix aux élèves des écoles de Crozon :

[...]
Ah ! je le sais, en imposant pour tous le devoir et l'obligation de s'instruire ; en décrétant que l'instruction primaire serait donnée gratuitement à tous les enfants du peuple, le gouvernement de la République a imposé de ce fait, - moins que personne je puis l'ignorer, des charges nombreuses et souvent très lourdes. Ces écoles qu'on a élevées partout sont notre orgueil à nous républicains et partant hommes de progrès.
[...]
« Pour assurer à tous et gratuitement l'enseignement primaire, les communes, disais-je tout à l'heure, doivent faire face aujourd'hui à de lourdes dépenses.
S'il reste encore, nous le savons, quelques lacunes à combler, quelques améliorations que le défaut de ressources n'a point encore permis de réaliser à Crozon, beaucoup a été fait et je dois en remercier votre municipalité. Au lendemain d'une catastrophe dont j'ai encore personnellement le souvenir et dont la douloureuse impression n'est surtout point près de s'effacer dans les cœurs des habitants de Crozon, au lendemain d'un deuil épouvantable, la construction de ce vaste groupe scolaire où nous sommes aujourd'hui en fête, a été entreprise. Le nombre des enfants qui y sont reçus est aujourd'hui tellement considérable que l'administration a dû prier la municipalité de se préoccuper de son agrandissement dès que ses ressources pourront le lui permettre.
« En raison de l'énorme étendue de la commune de Crozon, des dépenses nouvelles se sont imposées pour permettre d'assurer la fréquentation scolaire.

« Vos hameaux de Saint-Fiacre, de Saint-Laurent, de Saint-Hernot et de Kerloc'h ont été dotés d écoles. Ces deux dernières écoles ont dû, en raison du nombre élevé des élèves qui les fréquentent, être tout récemment dédoublées.
« Si je vous rappelle cette situation, ces résultats déjà obtenus, c'est afin de me donner l'occasion, Messieurs, d'en tirer les conclusions qui en découlent tout naturellement. Le nombre croissant des enfants qui fréquentent les écoles communales témoigne à votre municipalité combien les dépenses qu'elle a consenties pour la construction et l'amélioration de ses locaux scolaires répondait à un besoin urgent ; les résultats obtenus doivent être pour elle la meilleure récompense de ses sacrifices et un encouragement précieux pour réaliser ce qui peut être encore utile pour compléter cette œuvre.
« Cette nombreuse fréquentation m'amène ensuite à féliciter les parents de comprendre ce qu'on a appelé le « Devoir scolaire ». Que les mères de famille qui m'écoutent me permettent de leur rappeler que c'est à elles le plus souvent, dans cette commune où elles restent à la maison pendant que le père va au péril de sa vie arracher à la mer et disputer aux flots sa pêche qui doit assurer le pain de la famille, c'est à elles à veiller à ce que leurs enfants fréquentent assidûment et régulièrement l'école ; que celles-là manqueraient grandement à leurs devoirs qui ne feraient pas le nécessaire pour que leurs enfants apprennent aujourd'hui ce qui leur sera nécessaire demain pour devenir aptes à remplir le rôle qui doit leur échoir dans la société.
[...]  

Crozon    école                              

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Incendie à Saint-Hernot (Crozon). 29/12/1900   
  n° 1025

Gazette bretonne - Finistère

Crozon. — Imprudence punie. — Dimanche dernier, vers 6 h. 1/2 du matin, le sieur Kerdreux, débitant au hameau de Saint-Hernot, dans la commune de Crozon, eut l'imprudence de vouloir remplir une lampe à pétrole sans l'éteindre. Il se contenta de dévisser la lampe et tenant d'une main le bout avec la mèche allumée, il se mit à verser du pétrole contenu dans une bouteille. Brusquement celle-ci fit explosion et communiqua le feu à deux bidons contenant chacun 50 litres de pétrole qui se trouvaient à proximité.
L'un des bidons était débouché; il a brûlé comme une énorme torche, tandis que le second fit explosion, inondant de flammes l'appartement tout entier. Cette pièce servait à la fois de débit de boissons et de magasin d'épiceries; marchandises et meubles ont été consumés. D'une armoire qui contenait, en autres objets, une somme de 1.000 francs composée de 600 fr. en pièces de 5 francs et 400 francs en billets de banque, il ne reste rien.

Le feu s'est communiqué à la chambre à coucher où un lit a été détruit et du linge consumé dans une armoire sans que les parois de celle-ci aient été brûlées, pas plus que les cloisons séparant les deux pièces.
A l'appel de Kerdreux plusieurs voisins accoururent et avec eux bon nombre de personnes venues pour entendre la messe de minuit.
Une d'elles eut l'idée de briser une croisée pour permettre aux quatre personnes restées dans la maison de sortir sans être étouffées.
Puis on se mit à jeter de la terre et du fumier sur le pétrole enflammé, et c'est ainsi qu'on put étouffer les flammes.
Les pertes s'élèvent à environ 4.000 fr. Rien n'était assuré.  

Crozon    incendie                              

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

Les bouteilles pour le pardon de Saint-Hernot sont cassées... 25/07/1903   
  n° 1045

Gazette bretonne - Finistère

Crozon. — Accident de voiture. — Le nommé Joseph Bossard, domestique de la brasserie Le Moal, avait laissé monter dimanche dernier dans sa voiture deux jeunes filles et un jeune garçon, qui se rendaient au pardon de Saint-Hernot. A la descente de Morgat, le trait droit du harnais vint à se détacher.
Ne pouvant plus retenir la voiture,

le cheval fut obligé de prendre le trot et, malgré les efforts du conducteur, vint se jeter sur un tas de cailloux où le chariot versa avec ses quatre voyageurs. La jeune Anna Gourmelen eut l'avant-bras droit cassé près du poignet. Les autres en ont été quitte avec de légères contusions. La voiture a été en partie brisée ainsi que les bouteilles qu'elle contenait.  

Crozon    accident    pardon                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

 

 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.