Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'ξle

contact

 

   revenir en arrière
 

 

Recueil de surnoms de Camarétois

(+ quelques-uns de Crozon et Morgat)

 

collectés jusqu'en 1978 par Marie Anne Bruère, du Styvel,

et continués en 2016 par... vous ?

À partir de la Seconde Guerre mondiale, Marie Anne Bruère a tenu au Styvel le bistrot qui deviendra ensuite l'Hôtel du Styvel. Pendant des années, elle a collecté les surnoms qu'elle entendait chaque jour et, en 1978, les a rassemblés dans un petit cahier d'écolier en tête duquel elle a écrit ceci :

Ces surnoms que j'ai portés ici, ce n'est pas par moquerie, loin de là. Il y a des surnoms cocasses, bien sûr, mais beaucoup aussi donnés par affection ou pour un acte de bravoure ou pour un lieu de pêche ou même simplement on a donné à un patron de pêche le nom de son bateau qui faisait sa gloire et était la moitié de sa vie.

De toute façon, ces surnoms font partie de la vie de Camaret où tous, nous nous connaissons, nous estimons et vivons heureux.

Surtout ne pas voir de méchanceté de ma part, même si les surnoms sont méchants, je ne fais que transcrire pour mémoire. Il me semble que tout ceci fait partie du folklore régional.

La lecture de ce cahier nous a rappelé de très nombreux souvenirs.

Marie-Anne l'a fait parce qu'elle voulait conserver cette mémoire de Camaret... son souhait va être exaucé au-delà de ses espérances puisque, grâce à vous, il va pouvoir être complété et porté à la connaissance des générations suivantes.  

Un grand merci à Gérard Bruère pour nous avoir transmis ce document.

 


Le Styvel, dans les années 30 (carte postale CAP)

Le bistrot de Marie Anne est la 1ère maison, complètement à gauche de la photo

 

 

Contenu du cahier de Marie Anne

à l'exception des surnoms suivis de * qui,

eux, ont été rajoutés depuis 2015

 

(les surnoms précédés de **
concernent Crozon ou Morgat)

Commentaires et précisions
vous pouvez rajouter votre commentaire ou
un surnom en utilisant le formulaire
tout en bas de cette page, ou en
nous téléphonant au 02 98 17 08 08


La baie Rivière
ou Que veux-tu foute ? — Callec Joseph
 
L'adjudant*  
L'Alsace et la Lorraine — 2 amies ou sœurs, je n'ai pas pu savoir 2 sœurs, Lizig et Marijanig, du Kermeur. Pied de valse était la 3e des sœurs (a passé sa vie à Paris)
L'Araignée (crabe)*  
Andure* — Gilles Le Mignon  
Antogne — Kersalé Eugène — De Lagatjar
— En fait c'est Antonio. Mais avec l'accent portugais, on entend Antogne. Antonio était un pêcheur de Peniche, au Portugal, qui était aussi un peu mareyeur. Peut-être qu'Eugène Kersalé a attrappé ce surnom parce qu'il y allait souventes fois...
L'Araignée — Landrac Auguste  
Attaquez* (la balle) —  
**L'Aviateur — Louboutin (Morgat)  
Baisetamère (1) — — C'était une femme
Bamboula — Rogel Jean — Le frère de Fernandel.
— Aujourd'hui on voit le sens raciste de ce mot-là, mais à l'époque c'est un mot que tout le monde employait quand on parlait des africains... et on trouvait qu'il avait vraiment l'allure d'un africain quand il marchait.
Banane — Sévellec Yvon  
Le Bar — Riou J., de Kerhos  
Les Baronnes — Riou J., de Kerhos (filles de)  
Le Basané*Mignon  
Basarmine*  
Bazou — Meillard Yves  
Le Belge* — — Le frère de Chaba.
Bengali* — Guédès — Un pêcheur qui sifflait du matin au soir
Béquille (la)* — Yvon Kersalé — Il avait une jambe en moins
Bergougnan*  
Bernard le désossé*  
Bescaure — Sénéchal Jos  
Bidon d'eau — Mélénec Pierre (ou Toussaint ?) — C'est le frère à Minoul.
— Pendant la guerre de 14-18, il était chargé de ravitailler les copains des tranchées en eau, c'est ma mère qui me l'a expliqué. Et après, on l'a toujours appelé Bidon d'eau, il faisait pas de cas avec ça !
Bip — Boucharé Gilbert  
La Bique — Marchadour Jean — Un rigolo !
Biscaye*  
Le Blaireau — Cornec Alain  
Bliouss — Vigouroux Hervé — C'était un apprenti de chez Pierre Boënnec, le constructeur. Boënnec avait inventé une pâte épaisse et souple qui était une merveille pour mettre entre les bordées et les membrures ; elle était faite de mastic, d'étoupe coupée très fin, de minium et d'huile de lin. Elle durait très longtemps. Il l'avait baptisé Bliouss. Et donc il criait souvent "Bliouss !" pour que Vigouroux lui en amène.
Bobosse*  
Le Bombé* — Un bossu, petit
Boule* — Le frère de Rose Sévellec
BourgeonJo Violon  
La Bourrasque — Bourrel Marie  
Le Boxeur noir* — C'est peut-être le frère de Bamboula... pas sûr...
Bramoullé — Herjean, frère de Josarbo  
Bras de fer — Piriou Joseph  
Bris lunettes* — Le Bris — Il portait des lunettes à verres très épais
Caillorgue*  
Caillorne — Cornec Pierre

— Le mari de Germaine (la baraque qui est au Véryac'h).
— Peut-être que Marie Anne a voulu écrire caliorne, avec un seul L... Une caliorne, c'est une sorte de gros palan à plusieurs poulies, mais je ne sais pas pourquoi on l'appelait comme ça.

Callec Glaz — Callec François, mari de Joséphine Le Joly (dite Finette) — Un patron pêcheur (Vade Mecum et Jules Verne).
Cancarlas*  
Capitaine Cravatte — Cornec Jo, fils de "Dreiber Guéot" — Un pêcheur toujours très soigné, tiré à 4 épingles
Capitaine Rossigud — Belbéoc'h  
Capo — Pennec Jean — C'était déjà son surnom avant la guerre.
Casa (ou le tonkin)*  
Casque d'or — Mignon François — Il avait les cheveux roux.
Castroc* — — C'est un poisson, une petite vieille, mais je ne sais plus qui on appelait comme ça
Le Cavalier noir* — Mazet l'entrepreneur ?
Chaba — Laouénan, du Cosquer — Un célibataire qui aimait bien faire la fête. On le voyait tout le temps sur le quai.
— Il avait un frère qu'on appelait le Belge, mais je ne sais pas pourquoi....
**Chagrin — Canévet, restaurant Crozon — C'était aussi une salle de danse. On disait : "On va chez Chagrin". Sa femme était très joyeuse !
Champion d'amour — Breton Pierre  
Chapeau — Morvan Gustave  
Charretier* — Auguste Drévillon — C'est en fait le surnom de son beau-père, avec lequel il a travaillé, qu'il a récupéré
Chavire* — Claude Le Bris — Il me semble que son père était déjà surnommé comme ça
Le Chef — Le Roy Yves — C'était aussi le surnom de son père, venu à Camaret pour y être chef de gare. Et comme le surnom de Chef de gare était déjà pris (voir ci-dessous), on l'a appelé Le Chef.
Le Chef de gare — Rolland Victor

— Un patron pêcheur.
— Le chemin de fer avait été construit jusqu'à Crozon mais il n'arrivait pas encore à Camaret, et Rolland avait dit : "Avant que le train ne vienne, je serai chef de gare !" Ça lui est resté.

Cheval bleu — de Kermeur — Parce qu'il avait dit, quand il était petit, qu'il voulait un cheval bleu. Le surnom est resté pour les générations suivantes. On dit encore aujourd'hui : " Tiens ! voilà un cheval bleu !" (SK)
— Il avait défini la couleur de son propre cheval : "Gris, tire un peu sur le bleu."
La Chique — Sévellec Arsène, père et fils  
Chiqueur — Kerdreux Pierre, père de Miroir  
Chom Poach — Kermorgant Fanch — Un pêcheur qui aimait bien la tranquilité...
Chouchou — Keraudren Mme, mère de Gisèle  
Chouya — Drévillon Pierre  
Choyo ou Choi — Cornec François  
Chrysanthème* — Damoy — Le frère de Ricardo, mais je ne sais pas pourquoi on l'appelait comme ça.
Chupenn Toull — Drévillon Jean — Un mareyeur qui était près de la gare.
Cinq sept — un grand-père  
Cleignou — Boézennec (père)  
Combine* — Yves Lallonder — Le patron du Diamant et du Rubis
Cordeu — Raguénès, père de Ficelle  
Le Corse — Le Corre Edouard — Un mécano.
Couffe gomme — Drévillon  
Coyotte* — Jean-Bern' Kermarec — Un pêcheur de l'équipage du Ruillanec
La Crêpe — Meilard Pierre — Le surnom lui vient de sa mère qui tenait une crêperie à l'emplacement de l'actuelle Voilerie.
Le Crieur — Vigouroux Jos — Il parlait naturellement très fort.
— Oui, parce qu'il était pas mal sourd !
Crin Blanc — Péron Pierre, artiste-peintre de la Marine  
La Crinque — Hascoët Louis  
La Croix et la Bannière — 2 amies de Kermeur, inséparables  
**Les Dalton — Pennec (les 4 frères), de Morgat — Quand j'étais petit et qu'il y avait des bagarres à Morgat, c'était souvent les 4 frères Pennec d'un côté et tout le reste de Morgat de l'autre !!!
*Dédé la vitesse (ou Colleur d'affiche) — Ménesguen André, Morgat — Un militant très actif, et très vif
Delco — marin de commerce  
De l'eau* —  
Derrière mon derrière —  
Disclaouar — Marchadour Hervé — Le disclaouar c'est une sorte de crochet pour enlever l'hameçon de la gueule des poissons, mais je ne sais pas pourquoi on l'appelait comme ça...
Le Doré — Derrien Ambroise — Boulanger du quai. Il était rouquin, plus roux que blond.
Dreiber Guéot — Cornec Joseph, père et fils  
L'Émigrant — Marzin Émile — Du nom de son bateau
En avant ! — Morvan Alexandre — Du nom de son bateau. Frère de l'Étourdi.
L'enclume — Henri Belbéoc'h — Le frère du capitaine Belbéoc'h, un forgeron
L'Entreu — Conotte, mari de Mimi Guéguinou — Un entrepreneur, associé avec Henri Breton. C'est peut-être le diminutif de entrepreneur...
Étienne Rigolo — Stéphan Étienne — Un pêcheur.
Étourdi — Morvan Raymond — Du nom de son bateau. Frère de En avant !
L'Express — Gadonna Jean-Claude  
Le Facteur* Mélénec  
Fakir*Roger Kergroach — Le père de Petit fakir
Fanal — Jean Binet  
Fanch ar Bleiz — Boézennec François — Son bateau s'appelait le Bleiz ar moriou (Loup des mers).
Fanch ar Saout (2) — famille nombreuse très sympathique — Il y a eu plus de 10 enfants dans cette famille...
— 16 enfants !
Fanch per soudarch — Drévillon François  
Faraud — Callec, père de Callec Glaz  
Fayot — Bescou Eugène — Un fayot c'est un gars de la Marine nationale. Eugène a été à l'école à Toulon seulement quelques mois, mais le surnom lui est resté.
Fernandel — Rogel Roger — Le frère de Bamboula.
— Il ressemblait beaucoup à Fernandel
Ficelle — Raguénès, fils de Cordeu  
Figaro (ou Petit coiffeur)* — Il travaillait chez Pierre Kermel, le coiffeur
Le Fils*Canevet  
Folgor — Drévillon Jean, Lagatjar — Du nom de son bateau, un mauritanien
Fou d'amour — Drévillon, frère d'Ambroise — Aussi le frère de Pierre Couteau
La Frite — Hascoët, restaurant dancing  
Fri Torch — Le Berre Augusta  
Le Gendarme*  
Gendarme rouge — Cornec Joseph  
Généreux — Belbéoc'h — Avec Jos Beu et Pierre Guéguinou, ils étaient les 3 mousquetaires ! Ils aimaient bien faire la fête et boire ensemble. Et puis un jour Guéguinou est mort. Les 2 autres sont allés la nuit au cimetière pour "donner à boire" à leur copain. Mais ils ont vu le diable !!! Et ils sont partis à toute jambe ! Il s'est ensuite avéré que le diable, c'était une vache de Tante Zine (une dame Drévillon, aux 4-Vents) qui s'était échappée. Qu'est-ce qu'on a rigolé de cette histoire !
Gibus*un des fils de Tarzan — Je ne sais pas pourquoi on l'appelle comme ça...
La Gloire et la Victoire — 2 sœurs du Kermeur — Elles étaient toutes petites, et toujours ensemble. Elles devaient être nées vers 1890-1900.
— 2 amies du Lannic
La Gode* — Un oiseau de mer (Guillemot de Troïl)
La Goële — Bescou Joseph — Ce n'était pas son nom de maquis aussi ?...
Grand Bazar — Quentric, du Lannic  
Le Grand Blond — Belbéoc'h Paul — Charpentier très grand, au moins 1.90 m ! Il était redouté pendant les matchs de foot Crozon-Camaret. Ces rencontres-là, c'était France-Allemagne à chaque fois !!!
Le Grand mât et la laitière — Morvan Eugène, M. et Mme — Un officier de la marine et sa femme, une normande
Grand Rolland — Rolland François, frère de Titine et Victor  
Grand-Jos ou le Cormoran ou Tohu — Mélénec Joseph — Le frère de Grand Pierre, et le patron de l'Amour du Travail. On l'appelait toujours Grand Jos, les autres surnoms étaient rarement utilisés.
Grand-Pierre — Mélénec Pierre — Le frère de Grand Jos
Le Guetteur*  
Guy la fumée* — Un chauffeur de car
Henri Quatre — Moulinec, père d'Andrée, Louis et (Emma ?) — C'est le nom de son bateau. Mon grand-père venait de Dinan pour pêcher sur ce bateau .
Hibou — Floch Bruno  
La Houle — Garrec Jean  
Ibil Beuz —    
L'Ingénieur — Mélénec Eugène — Le mareyeur
JaniKalaun — Kergroach, grand-père  
Jean 23 — Riou Jean — À cause d'une ressemblance physique je crois.
Jean Baudoin* — Leroy Jean — Il travaillait chez M. Grouhel, concessionnaire pour les moteurs Baudoin, d'où le surnom
— On disait plutôt Jean BOLINDER. Il représentait les 2 marques, en fait.
Jean Boulon — Ménesguen Jean (bateau L'Écrou) — Originaire de La Palue je crois. Son surnom venait de son métier de mécano. Alors quand il a été à la retraite, il s'est fait faire un canot qu'il a baptisé tout naturellement l'Écrou...
Jean Demi-tour — Kerdreux Jean (douanier) — Il faisait demi-tour toute la journée puisqu'il arpentait le quai ! Mais surtout, ce qui était drôle, c'est qu'il le faisait très brusquement, et pas forcément au bout du quai : il restait encore 50 m mais tac ! il faisait demi-tour !
— Il disait tout le temps aux patrons des bateaux qu'il voulait contrôler : "Toi tu fais demi-tour !"
— On disait plutôt Jean Hic demi-tour (Paul Thomas)
Jean Fou*  
Jean la Croix — Téphany Jean  
Jean la Fleur — Téphany Jean — Maçon de Lagatjar.
— Le surnom date de l'école, mais je ne sais plus pourquoi...
— Parce que ses cheveux étaient très frisés, serrés, comme un chou-fleur !
Jean la Mousse — Sénéchal Jean — Un maçon
Jean Louis la Raie — — Le coiffeur lui avait demandé un jour : "Qu'est-ce tu veux, cheveux en arrière ou la raie ?" Et il avait répondu : "Moi je fais pas la raie, je fais la langouste avec Jos Martin !"
Jean Maout* —   — Peut-être un Cornec. Pas sûr... En tout cas de la génération né en 1900 ou avant.
— Si ! C'est bien un Cornec, près de l'école.
Jean Paul II* — Un pêcheur du Kermeur qui ressemblait à ce pape
**Jean Pot de soupe — Ménesguen, frère de Lorgnette, ancien pâtissier à Morgat  
Jean-René — Kergroach (les) du quai — Son bistrot était Le retour des pêcheurs, à la place de la presse actuelle.
Jo Carabine — Belbéoc'h Jos, de Kerbonn — Il adorait la chasse ! Il se faisait aider par un furet.
**Joko — Guéguéniat Henri — De Morgat. Du nom de son bateau. Il a longtemps fait le thon, à la fin il a eu un langoustier
Jos Bello — Mélénec Joseph, père de Grand Jos et Grand Pierre  
Josaline — — Un voilier qui travaillait chez Landrac
Josarbo — Herjean, frère de Bramoullé  
Jos Beu — Belbéoc'h Joseph (voir à Généreux)
Jos la graisse — Callec, père de Maurice  
Judex — Gourmelon Yvon  
Jules Monte en haut — Gourlaouen Jules  
Jules Verne * — Callec François Du nom de son bateau
Karregan — Morvan Joseph — Un pêcheur. Quand une filière était enrochée, il criait "Karregan !" pour prévenir, mais comme il ne parlait pas du tout breton, sa façon de le dire était curieuse.
Katchiba — Mignon Roger — Pas sûr que ce soit Roger comme prénom... C'est le frère de La Pitte. Il était taxi et parfois emmenait des équipages complets de coquilleurs au Havre ou à St-Malo, St-Brieuc, Cherbourg...
— C'était un rigolo du quai, toujours prêt à faire la fête !
Keignoureum — Morvan  
Le Lapin — Gourmelen Jean — Jean Gourmelen et son frère étaient appelés Lapin. L'un (mais lequel ?) était Lapin bleu, et l'autre seulement Lapin
Là-qu'-c'est-que* — — Un garde-champêtre qui avait adopté ce tic de langage pour maitriser son bégaiement : quand il commençait ses phrases comme ça, il ne bégayait plus ! Tout le monde l'appelait comme ça.
Larbe — de Lambézen  
Lézard — Languil Yves — Il était petit et très agile.
Lobster*  
Lomic* — Le Hir, forgeron au Styvel  
**Lorgnette — Ménesguen, Morgat  
La Louche — Drévillon Pierre  
Lutin — Péres Denis — Très vif !
Machicoulis ou Machi — Drévillon Paul, fils du Folgor — Il a ce surnom depuis l'école, ça s'est sûr. On a dû avoir une leçon sur les chateaux-forts qui lui avait bien plu...
Madame Bonjour* —    
Madeleine Peau d'sac* — La marchande de bonbons de la rue de Verdun
Le Maire du Styvel — Le Bris Eugène  
Maître Jos — Ménesguen  
Le Malabar — Kersalé Albert — L'oncle du maire... un patron pêcheur très baraqué !
Le Marchand de mort*Hervé Quentric — Le menuisier qui habitait en face du cimetière et faisait les cercueils
Marie Baouer*  
**Marie Face Pompe — Tante Marie, de Crozon (bistrot) — Elle avait un bistrot à Crozon sur la place de l'église, en face de la pompe, qui était à l'emplacement de l'actuelle fontaine.
Marie porte-voix* — C'était peut-être une Kermarec...
Marie Rose Kalkine — fille de Bidon d'eau  
Marie Sauce Patate — la femme de Manu  
Marquis — Le Hir, père des coiffeuses  
Matouchem — Lescop Joseph  
Mélie la poudre — Émilie Téphany — L'épouse du constructeur Eugène Le Fur, très coquette avec sa poudre de riz et sa houpette
Mélie l'Anglais — ?  
Ministre — Sévellec Auguste, entrepreneur  
Minoul — Mélénec Eugène — Le frère de Bidon d'eau
**Miroir — Kerdeux Hyacinthe, Morgat  
Miss Belette — Camille Créoff — Très très fine et toute menue, comme une belette !
Miss Clair de Lune et Miss Printemps —  
Mistigris — Kerspern Marcel — Il a eu des cheveux entièrement gris très jeune. Il chantait très bien.
Monsieur — Gourmelen — Toujours très net, très propre.
Mylord — Douguet Auguste — On aurait dit un vrai gentleman !
Négus — — Un tailleur, près de l'ancienne Poste, sur le Champ de bataille. Après, il a livré aux gens du charbon avec sa brouette.
— C'était Yvon Hervéguen, ex maître tailleur (16 ouvriers).
Ni et Na — 2 sœurs inséparables, Ni : mère de E. Morvan, Na : mère de Paulette Roussel E. Morvan, c'est Eugène Morvan, le Grand mât
Nom dé nom* — Le Hir Pierre — Il utilisait cette expression tout le temps.
Nono Téphany* — Jean Téphany Nono vient de Notic.
Océan — Morvan Noël — Du nom de son bateau ?
L'Orage* — René Thomas, de Kerbonn — Du nom de son bateau
Paquet de troupe — Lanvoc Eugène, de Kerbonn — Il avait une certaine ressemblance avec le gars dessiné sur ces paquets de cigarettes.
Parrain*  
Paul K*  
Pavot — Morvan Jules — Du nom de son bateau
Payetronode ou Perric Tronode — Torillec  
La Peintresse — Kerinec Yvonne  
La Perle ou Pitti la Perle —   — Du nom de son bateau
Perrine la Jeunesse — mère d'Augusta Ménesguen — Une lavandière
Petit Bleu — Barbu, père de Jean  
Petit canard*  
Petit Fakir* — Gildas Kergroach — Le fils de Fakir
Petit Jésus — Landrac Alexandre — Il avait une camionnette et livrait les bars en bière, limonades, etc.
Petit marteau* — Un menuisier prénommé Jean, dont le père était cantonnier...
Petit méchant (pas méchant du tout) — Le Roy Yves — C'est son père qu'on appelait comme ça. Il était vraiment très gentil...
Petit poilu — M. Le Berre, directeur d'école — Il avait été gazé à la Grande Guerre
Petit Pot — Morvan Eugène — Couvreur-zingueur-plombier. Sa cabane était au Corréjou, à l'arrière de l'ancien abri du canot de sauvetage. Il y avait des chats et, tous les après-midi, on le voyait passer avec son petit pot pour donner à manger à ses chats...
Petite tête — Le Roy Mme, femme de Tarzan — C'est vrai qu'elle avait une toute petite tête ! Elle était fine comme un jonc...
**Pichtéo — Kermel Jean, Morgat  
Picot — Le Hir Jo, boucher  
Pied de valse — — C'était une femme
— C'était un homme qui avait un petit défaut à un pied
Pied de valse était la sœur de l'Alsace et la Lorraine, du Kermeur. Elle a passé sa vie à Paris.
**Piédalu — André, cordonnier Morgat (blessé de guerre)  
Pierre Bon type* Pierre Largenton  
Pierre Couteau — Drévillon Pierre — Frère de Fou d'amour
Pierre la louche* — Un petit défaut de l'œil...
**Pierrot Gasoil* — Keraudren Pierre — S'occupait de la pompe à gas-oil sur le quai de Morgat
Pierrot la truite*Pierrot Téphany — Le responsable de l'élevage de truites
Pigouilhé ou la Pigouilh — Téphany Auguste et Jean (de père en fils)  
Pilpatt* — Marzin Albert — Le père Marzin, menuisier, avait son atelier dans la partie haute de l'ancienne usine Caradec.
Ping-ping* — Un clochard qui avait sa cabane au Pré, dans les roseaux de l'étang
Pique pique*  
Pironneau — Renaud Pierre  
Piticafé — Téphany — On disait aussi Ticafé : le patron d'un bistrot de la place St-Thomas.
Piticuif — Jos, du bourg  
Pitit — Derrien Jean, boulanger — Boulanger. Père du Doré.
Pitit Moko* — Grand-père de Pierrot Drévillon, de Lagatjar — Il avait un accent particulier, un peu comme les gens du midi...
La Pitte — Mignon Louis — Un pêcheur, frère de Katchiba
Pixit — Derrien  
Pod an dour Cologne — Daniélou François, et son fils Jean

— C'est le père qui avait attrapé ce surnom, sûrement parce qu'il se parfumait beaucoup. Et après, il est resté au fils, mais indirectement : on ne disait jamais "Tiens voilà Jean !" mais "Tiens voilà le fils à Pod an dour Cologne !"
— Jean était le patron de la Belle Colombe.

Pod an tog — Gardunal Pierre  
Pod aour (le gars plein d'or) — Drévillon et tante Naïg (Lannic)  
Poirot*  
Pol Pot*  
Pot' au Taï*  
Pot de fer et Pot de terre — 2 vieilles dames toujours ensemble  
**Pot de soupe — Ménesguen, père de Lorgnette (Morgat)  
Poteau Bleu*Jean Michel Boëzennec Il habitait au Poteau Bleu
Redoutable — Lozachmeur M., recteur  
Ricardo — Damoy Gérard — Un petit rigolo !
Le Roca — Ménesguen Joseph (beau-père de Jeannine Manach) — C'est le nom d'un cap du Portugal et c'était aussi le nom de son bateau. On l'appelait aussi Jos Roc'.
Rosko — Kervella Patrick  
Rubis* — Lallonder — Du nom de son bateau
Ruz Boutou* — Kermarrec  
Ruz Reor — Kergroach, père d'Adrien, la Rampe  
Salut Marcel — Palud Edmond  
Sans Gêne — Sévellec Joseph — Du nom de son bateau
Sans peur — Kergroach Alexandre — Patron du Sans peur
Sans secousse — Mélénec — Un jour, à bord, avec d'autres pêcheurs qui parlaient d'amour, de femme, de sexe, etc., il a dit : "Moi je fais ça sans secousse !..."
Saphir — Drévillon Alain — Du nom de son bateau
Le Sergent*  
Le Siphilet — Drévillon Josic  
Six sous — Boézennec, grand-père  
Soize pariziène —  
Tache — Téphany Auguste — Attention ! Il ne faut pas dire La Tache ! C'est Tache tout court.
Taïs — Vigouroux Joseph  
Tarabisco — Kerdreux Jean  
Tartouille — Gourmelon — Le mari de Marie Tartouille, qui tenait le fameux petit restaurant sur la route du Toulinguet.
Tarzan — Le Roy Gilbert — C'était un gars de Roscanvel, embarqué sur un mauritanien, qui avait une force herculéenne. Pas très grand, mais tout en muscles : il pouvait poser sur ses genoux un bidon d'huile de 100 litres sans problème !
— Le père de Gibus
Tayat — du nom d'un artiste peintre ayant vécu à Camaret vers 1910 - [rajouté plus tard] : Laurent Tayat n'était pas peintre mais écrivain, il fut soupçonné d'avoir provoqué l'incendie de la chapelle. — Il faisait des petits travaux pour tout le monde. Je crois bien qu'il disait tout le temps, en partant : Je taille ! Mais je ne suis pas sûr...
— Il couchait souvent dans le hangar à charbon chez madame TALAGAS Janic qui tenait un bistro près de la place.
Teïs ou Teïzou — Laouénan  
Le Terrible — Taniou Eugène — Il partait en mer par tous les temps.
Le Thon rouge*  
La Tige*  
Ti Jean la voix douce*Jean Gourmelen — Le patron de la Comète
Ti Leste* — Vigouroux Yves — Un marin de commerce très rapide à la course. Aux kermesses il gagnait souvent.
Tin Bihen*Trétout — Un pêcheur
Tite Langue — Jadé Hervé — Il était de Douarnenez. On l'appelait aussi Le professeur : "Je vais apprendre aux Camarétois comment on pêche".
Tite Souris — Kermorgant André — C'était son frère, Yves, qu'on appelait comme ça.
Titine Coco*  
Tôle ondulée —   — Je ne sais pas son nom... Il travaillait à la Coopé au bout du quai. Il avait les cheveux vraiment ondulés, comme des crans.
— C'était Bernin.
Tombola — époux de Marie Canévet  
Tonton LomK Peuz — Plouzennec  
Tonton Marc — Morvan, grand-père — C'est Alexandre Morvan, père de En Avant, Etourdi, Karregan...(11 enfants !). Il avait mis à l'eau un douanier qui s'appelait MARC !
Toriguen — Kerdreux Jean — L'entrepreneur ? Il y avait aussi un Jean Kerdreux secrétaire de mairie.
**Tornado — Goalès Pierre, Crozon  
Totor la Bricole — Parc Victor  
**Totor l'Atlantique ou l'Homme en gaume — Moulin Victor — Le patron de l'hôtel-dancing Atlantic, à Morgat
La Touille*  
Touriguen — Kerdreux  
Train de midi — Herjean Jeanne  
La Trappe — Drévillon Yvon Pierrot — Non ! C'est Pierrot, pas Yvon. Il était de la bande de Lagatjar. Un jour il a eu un vélo neuf, un "Nora" ! Il en était très fier de son Nora ! Mon Nora par ci, mon Nora par là, alors du coup on l'a appelé Nora ! Mais c'était juste entre nous. Après, quand il a été grand, il a été la Trappe pour tout le monde, mais je ne sais pas pourquoi....
— C'était le surnom du père et aussi du fils.
Trompe la mort* — M. Robin (Adm. Insc. Mar.) — Il avait un visage émacié et des yeux très cernés
Tulipe — Ferec Jules, Jeanne Daniel — Du nom de son bateau
Two two one one*  
Ty Sand*Alexandre Kerdreux  
La Valise — ?  
Vateuvoir ou Michel Strogoff —  
La Vigie — — La patronne d'un restaurant du quai. Elle était souvent sur le pas de sa porte et regardait à babord, à tribord, en face...
Zinezine Carillon — Drévillon Mme, 4 vents — On l'appelait aussi Tante Zine

 

NOTES

 1. Dans ces temps "anciens", le verbe baiser était utilisé dans son sens premier, à savoir embrasser ↑ 

 2. Saout signifie troupeau, et au figuré tribu (d'après le dictionnaire bilingue de Francis Favereau) ↑ 

 

Remerciements particuliers à Francis Bescou et Cécile Ménesguen pour tout le temps consacré à cette recherche.


COMMENTAIRES - PRÉCISIONS

 


tel qu'il apparaitra sous votre message


pour éventuellement vous joindre ou vous répondre, ces coordonnées resteront confidentielles


Question anti-robot
: quel est le jour de la semaine avant mardi ?



30/04/2017
   TAYAT que j'ai bien connu, couchait souvent dans le hangar à charbon chez une tante à ma mère (madame TALAGAS janic) qui tenait un bistro prés de la place.

  CALLEC GLAZ, mon grand père, n'était pas fayot, mais patron pêcheur (Vadé Mecum et Jules Verne). Son prénom était François, mari de Joséphine le JOLY (Finette).
  Georges Callec

>>> Callec Glaz a retrouvé son métier et son prénom, merci à vous !

14/02/2017
  Le Terrible c'était le surnom de mon arrière grand-père Eugène Taniou (mon grand-père s'appelait Alexandre Taniou). Il était appelé ainsi car il partait en mer par tous les temps.
  Sylvie Morvan

26/01/2017

  Paul Thomas (mareyeur), de son côté, avait lui aussi dressé une liste de surnoms, liste que nous a transmis son frère Robert. On y retrouve, bien sûr, la plupart des surnoms relevés par M.-A. Bruère, mais il y en a d'autres (ci-dessous).

- Attaquez (la balle)

- Basarmine

- Bergougnan

- Bernard le désossé

- Biscaye

- Bobosse

- Bris lunettes

- Caillorgue

- Cancarlas

- Casa (ou le tonkin)

- Castroc

- Figaro ou P'tit coiffeur

- Guy la fumée

- Jean Fou

- Jean Hic demi-tour

- Jean-Paul II

 

- L'adjudant

- L'araignée (crabe)

- La gode

- La tige

- La touille

- Le basané

- Le boxeur noir

- Le bombé

- Le cavalier noir

- Le facteur

- Le fils

- Le gendarme

- Le guetteur

- Le marchand de mort

- Le sergent

- Le thon rouge

- Lobster

- Marie Baouer

- P'tit canard

- Parrain

- Paul K

- Pierre la louche

- Pierrot la truite

- Pique pique

- Poirot

- Pol Pot

- Pot' au Taï

- Tin Bihen

- Titine Coco

- Two two one one

- Ty sand

  Nous avons recopié ces surnoms dans notre liste. Nous rajouterons vos commentaires et explications au fur et à mesure (utilisez le formulaire ci-dessus ou téléphonez au 02 98 17 08 08)
  notrepresquîle.com

3/01/2016
  Je suis très touchée de voir la retranscription de ce document rédigé patiemment par ma grand-mère Marie Anne Bruère et de lire ses mots, immortalisés par Internet, 15 ans après sa mort.
   Merci d'honorer ainsi sa mémoire, dans tous les sens du terme !

  Isabelle Collombat

9/10/2016

  Bonjour,
  Ill y avait aussi :
- Andure : Gilles Le Mignon
- Poteau Bleu : Jean Michel Boëzennec (il était originaire du Poteau Bleu)
- Chavire : Claude Le Bris (il me semble que son père était déjà surnommé comme ça)
- Fakir : Roger Kergroach
- Petit Fakir : son fils Gildas
  JAM

>>> Il ont été rajouté sur la liste, merci à vous !

27/09/2016

  Gamin, j'accompagnais mon gran-père à Croas Vary où il jouait aux boules. Il y avait un gars avec une casquette genre yachtman que l'on appelait l'américain car il faisait toujours référence aux Etats Unis, et un autre que l'on appelait Matelot. Mais j'ignore leurs noms.

  JML

01/05/2016

 Il y avait aussi Chrysanthème, un Damoy (peut-être Daniel), c'était le frère de Ricardo.

  Je ne sais pas du tout pourquoi on l'appelait comme ça.

  Francis Bescou

>>> Il a été rajouté sur la liste, merci à vous !

03/04/2016

 Et Mimi Peau d'sac, elle y est pas !!! C'était la marchande de bonbons au 6 rue de Verdun, un peu avant l'église.

  Patrick

>>> Elle a été rajoutée sur la liste, merci à vous !

20/03//2016

 Quand j'étais petit, au début des années 30, il y avait un clochard qui avait sa cabane dans les rosaux du Pré, un peu au-dessus du rio del merdo comme on appelait alors le canal.

 Ce clochard, on l'appelait Ping-Ping, je ne sais pas pourquoi.

  Francis Bescou

>>> Rajouté, merci à vous !

19/03//2016

 Rajouté ce jour : M. Robin, administrateur de l'Inscription Maritime à partir d'avril 1941, que les pêcheurs appelaient Trompe la mort à cause de son visage émacié, son teint blême et ses yeux toujours cernés.

  notrepresquile.com

 

05/03//2016

 Pour compléter la liste : on m'a appris que Pierre Largenton était surnommé Pierre bon type.

  GB

>>> Il a été rajouté, merci à vous !

02/03//2016

  Yves Lallonder, patron du Diamant et du Rubis, son surnom était Combine.

  Aberbreu

>>> Combine est maintenant sur la liste, merci à vous !

01/03//2016

  Pierre Meilard n'a jamais été crêpier, il tient ce surnom de sa mère qui avait en effet une crêperie sur le quai.

  Nicolas Meilard

>>> Erreur rectifiée, merci à vous !

29/02//2016

  Tarzan, son prénom c'était Gilbert, et un de ses fils est surnommé Gibus, mais je ne sais pas pourquoi...

  Roger Brassart

>>> Gibus est rajouté, merci à vous !

29/02//2016

  Un de + Yvon Kersalé c'était la béquille.!

  Patrick

>>> La Béquille est maintenant sur la liste. Merci à vous !

16/01/2016

  — L'Alsace et la Lorraine : 2 SŒURS (Lizig et Marijanig), du Kermeur. Pied de valse était la 3e des sœurs (a passé sa vie à Paris)

BENGALI (= Guédès), pêcheur, sifflait du matin au soir.

Commandant la trouille = Morvan. Se cachait dans sa cave pendant les bombardements.

La Gloire et la Victoire : deux AMIES (le Lannic).

CHEVAL BLEU avait défini la couleur de son propre cheval : "Gris, tire un peu sur le bleu."

Fañch ar ZAOUT : 16 enfants

Jean Baudouin ou (plutôt) Jean BOLINDER (représentait les 2 marques, en fait).

Jean MAOUT : un CORNEC (près de l'école).

Négus : Yvon Hervéguen, ex maître tailleur (16 ouvriers).

TITE LANGUE ou LE PROFESSEUR. Venu de Douarnenez : "Je vais apprendre aux Camarétois comment on pêche".

TOLE ONDULéE : BERNIN

  Pèr-Vari an Aotig

>>> Merci pour toutes ces informations. Elles sont reportées ci-dessus. Merci à vous !

15/01/2016

  Il manque Ti Jean la voix douce, c'est Jean Gourmelen, le patron de la Comète !

  Patrick

>>> Il est rajouté sur la liste. Merci à vous !

06/01/2016

  À la maison papa nous parlait bien souvent de "petit marteau", de "marie porte-voix"...   Pour Mélie la poudre, c'était ma grand-mère paternelle qui habitait 27 rue de la rampe (dentiste Mentré actuel), l'épouse d'Eugène Le Fur, constructeur de bateaux à Camaret sur mer, car elle était très coquette avec sa poudre de riz !

  Bernadette Le Fur

>>> "Petit marteau" et "Marie porte-voix" ont été rajoutés sur la liste

  29/12/2015

  L'orage = René THOMAS de Kerbonn, du nom de son bateau

   Renée Quintin

>>> Merci pour la précision !

  29/12/2015

  Le surnom de mon frère, Jean-Bernard Kermarec (mais on disait Jean-Bern), était : Coyotte. Il était pêcheur et faisait partie de l'équipage du Ruillannec.

   Mme N.

>>> Il est rajouté sur la liste. Merci à vous !

  23/12/2015

   - à JeanRené Kergroach il faut écrire "jeanrné" car son prénom était Jean-René. Son bistrot était "Le retour des pêcheurs", à la place de la presse actuelle.

   - "Le lézard", c'est LANGUIL Yves (pas Langil)

   - "Sans Gêne", c'est le nom de son bateau

   - "Tonton Marc" s'appelait Alexandre MORVAN, père de "En Avant", "Etourdi", "Karregan"...(11 enfants !) Il avait mis à l'eau un douanier qui s'appelait MARC !.

>>> Languil a récupéré son u, et vos informations ont été rajoutées. Merci à vous !

  07/12/2015

  Il faudrait rajouter Jean Baudoin. Son vrai nom était Jean Leroy. Des Jean Leroy à cette époque il y en avait beaucoup : pour le différencier, on a appelé celui-là Jean Baudoin parce qu'il travaillait chez M. Grouhel, concessionnaire pour les moteurs Baudoin.

>>> Il a été rajouté dans la liste. Merci !

 

 

 

 

© notrepresquile.com 2014-2017

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.