Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 1104

Affaire Tailhade : le curé de Camaret ira aux Assises.

07/12/1903 
On trouvera ici l'explication de l'entrefilet du 2 septembre au sujet des fameuses espionnes anglaises

Chronique des Tribunaux

Brest, 6 décembre. — La politique du « bloc » a envahi les prétoires, de telle sorte qu'il suffit d'avoir, des sentiments religieux pour se voir dénier toute justice. M. l'abbé Le Bras, curé de Camaret, vient d'en faire une fois de plus la triste expérience.
Ayant été vilipendé dans une série d'articles de l'Action, le digne prêtre avait demandé réparation au tribunal de Châteaulin.
Ses intérêts avaient été soutenus par M. de Chamaillard, l'éminent sénateur du Finistère qui réclamait 2.000 francs de dommages-intérêts et cinq insertions du jugement dans les journaux du Finistère.
La cause était simple: M. l'abbé Le Bras avait été tout simplement accusé d'avoir soulevé les Camarétois pour faire assassiner deux Anglaises, venues en villégiature et qui n'accomplissaient pas leurs devoirs religieux.

A la grande stupéfaction du public le procureur s'était constitué le défenseur de l'Action et avait demandé que le tribunal se déclarât incompétent.
Les juges de Châteaulin ont adopté cette thèse. MM. Bérenger et Charbonnel, gérants de l'Action, et Laurent Tailhade, signataire des articles contré l'abbé Le Bras qui n'étaient pas venus devant le tribunal, sont déclarés indemnes.
C'est le diffamé qui paiera les dépens de l'instance.
Le tribunal lui donne, il est vrai, la ressource de traduire MM. Bérenger et Charbonnel devant la cour d'assises.
Nous croyons savoir qu'il en usera et que ses adversaires auraient tort de triompher, car il est à prévoir que le jury estimera qu'il existe encore une justice, même pour des prêtres.
                                                       De V...

 
  L'abbé en a effectivement usé, mais à ses dépens : à l'audience du 12 janvier 1904, la Cour d'Assises du Finistère a acquitté MM. Tailhade et Bérenger, et condamné aux frais l'abbé Le Bras.
 
Camaret    Châteaulin    religion    procès                   

article issu de : Le Gaulois (Paris)    

 
Commentaires

Le nom de Laurent Tailhade devint un nom commun ! Un tailhade était un malappris, un grossier personnage.
Marcel Burel

>>> Merci pour cette édifiante précision, M. Burel !
J'en profite pour signaler aux personnes s'intéressant à Laurent Tailhade, votre article très complet à son sujet dans l'Avel Gornog n° 19, de juillet 2011.
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2022

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.