Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 3218

Accident mortel quai Toudouze.

10/09/1933 

Arrondissement de Châteaulin

CAMARET
GRAVE ACCIDENT D'AUTO
Mme Férec est tuée mari, trésorier des Invalides, est gravement blessé
Vendredi soir, vers 21 h. 15, un grave accident d'auto est survenu quai Toudouze, causant deux victimes honorablement connues à Camaret, Mme et M. Jules Férec, officier d'administration en retraite, chevalier de la Légion d'honneur, actuellement trésorier des invalides à Camaret-sur-Mer. L'accident s'est produit dans les circonstances suivantes :
M. Louis de Fay, caporal au 94e d'infanterie, en permission dans sa famille à Crozon, circulait en auto sur le quai Gustave Toudouze en compagnie de deux camarades, lorsque par suite d'une embardée l'auto se porta à droite et emprunta le trottoir, happant les deux paisibles promeneurs revenant de chez leur mère et marchant dans le même sens.
Le choc fut mortel : les témoins de l'accident se portèrent au secours des victimes et faisant reculer la voiture réussirent à dégager Mme Férec, qui portait de graves blessures à la tête et sur le corps, et son mari, gravement blessé au genou, pendant que l'on faisait prévenir M. le docteur Ropers, qui arriva en toute hâte, prodiguant les premiers soins et qui fit transporter les blessés à leur domicile.


Malgré ces soins, Mme Férec succomba une heure et demie après dans d'atroces souffrances. M. Férec, moins atteint, est resté dans le coma pendant plusieurs heures et ce n'est que vers cinq heures ce matin, avec ménagement qu'on lui apprit la mort de son épouse.
Le brigadier Blain et le gendarme Cochard de la brigade de Crozon sont arrivés sur les lieux hier soir pour établir les responsabilités qui, sans nul doute, reviennent au conducteur, qui prétend avoir été distrait en regardant à l'arrière et de ce fait eut un coup de volant malheureux portant sa voiture sur le trottoir.
M. de Fay père, très considéré à Crozon, aussitôt avisé de l'accident causé par son fils, se rendit à Camaret pour prendre des nouvelles des blessés et apprit avec douleur le décès de Mme Férec.
Toute la population est dans la consternation depuis l'annonce de cette horrible nouvelle. Nous venons d'apprendre que l'état de M. Férec s'améliore.
Nous présentons à M. Férec et à toute sa famille nos condoléances les plus sincères.

Camaret    accident    transport                       

article issu de : La Dépêche de Brest    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2022

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.