Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

contact

 

   revenir en arrière
 

Articles de la presse ancienne

classés dans l'ordre chronologique

 

 Cliquez sur les grandes flèches noires pour lire l'article
précédant ou suivant celui-ci dans l'ordre chronologique


 n° 875

Mélodrame nocturne à l'auberge de la femme Le Moal (Roscanvel).

29/03/1892 

Gazette bretonne - Finistère

Roscanvel. — Le 23 courant, vers 4 heures du soir, la femme Le Moal, âgée de 45 ans, aubergiste à Roscanvel, était au lit dans une chambre située au premier étage. Elle entendit tout à coup frapper un violent coup sur la croisée de son débit, au rez-de-chaussée. Les vitres volèrent en éclats.
Presque aussitôt la fenêtre s'ouvrit et plusieurs personnes entrèrent dans l'établissement.
Pensant que ces gens étaient venus pour faire un mauvais coup, la femme Le Moal se mit à crier, appelant de toutes ses forces le garde-champêtre qui habite à une cinquantaine de mètres du débit.
Mais personne ne vint.
Les malfaiteurs ne firent aucune attention aux cris de la femme Le Moal et restèrent, pendant trois quarts d'heure environ, au rez-de-chaussée. De là ils montèrent au premier et frappèrent à la chambre réservée à M. Omnès, entrepreneur à Brest, qui y vient coucher de temps en temps et principalement les jours où il paie ses ouvriers. M. Omnès était absent.

La femme Le Moal fut prise de peur et ouvrant précipitamment la fenêtre de sa chambre faisant face au presbytère, elle appela M. le curé. Mais elle n'obtint pas plus de succès que la première fois, et personne ne répondit.
Cependant, dix minutes après, elle n'entendit plus aucun bruit dans la maison. Elle n'osa quitter sa chambre et ce ne fut que le lendemain, vers six heures, qu'elle s'aventura à descendre dans son débit. La femme Le Moal constata immédiatement la disparition de 35 à 40 morceaux de savon placés sur une table, en face la croisée par où les voleurs étaient entrés et sortis, d'une boîte en fer blanc pleine de gâteaux, de deux bocaux, l'un plein de dragées et l'autre de sucre, et d'un kilogramme de tabac. Sur le comptoir se trouvaient deux bouteilles de liqueur que les voleurs avaient vidées. Tous ces objets avaient une valeur de plus de 90 francs. Jusqu'ici, les auteurs du méfait sont inconnus ; la dame Le Moal croit avoir reconnu, parmi leurs voix, celle d'une femme.

Roscanvel    fait divers    vol                       

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 
 
 

 

 

f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2022

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.