Notre presqu'île .com

archives, histoires, images

de la presqu'île de Crozon

ARTICLES DE PRESSE

?  

Quoi de neuf ?

Presse ancienne

Cartes postales

En mots

En images

En cartes

Savez-vous ?...

Guerre 14-18

Recensement

Éditions Notre Presqu'île

livre d'or

liens utiles

bibliographie

dates presqu'île
contact

 

   revenir en arrière
 

L'éphéméride de la presqu'île

C'était un 13/05...

 

 

   

... il y a 122 ans

 
  Passage de troupe à Telgruc et Châteaulin. 13/05/1899   

Gazette bretonne - Finistère

Châteaulin. — Passage de troupes. — Les 2° et 6* régiments d'infanterie de marine revenant des manoeuvres de tirs à longue portée, à Telgruc, sont arrivés ici hier, vendredi. Les hommes seuls ont été cantonnés. Il y avait 920 hommes en tout, 33 officiers, 25 chevaux et 4 voitures.
Le samedi 13 arriveront les batteries d'artillerie à pied se rendant à Coat-Quidam, se composant de 20 officiers, 636 hommes, 19 chevaux.
Le bataillon du 118e détaché à Morlaix, allant à Telgruc, cantonnera ici du lundi 15 au mercredi 17 mai ; à son retour, du 31 mai au 1er juin. L'effectif se composera de 13 officiers, 350 hommes et 8 chevaux.

 

Telgruc    manoeuvre    Châteaulin                          

article issu de : Le Finistère (Quimper)    

 

 

   

... il y a 114 ans

 
  Un très courageux jeune homme. 13/05/1907   

La région bretonne

Kerdilès-Landévennec
Acte de courage. — Hier matin, vers 8 h. 30, M. et Mme Quéméner, coquetiers et marchands de beurre à Kerlouet, se disposaient à partir pour Lanvéoc. Mme Quéméner était dans la voiture ; son mari allait l'y rejoindre, lorsque le cheval s'emballa subitement et parcourut, à une allure vertigineuse la distance qui sépare Kerlouet de l'école de Kerdilès, soit 800 mètres.
Le jeune René Quéméner, âgé de 19 ans, qui se trouvait à environ cent mètres de la route, voyant le danger que courait sa mère, s'élança à son secours, et arriva au moment où le cheval passait devant lui.


N'écoutant que son courage, il se jeta à la tête du cheval, saisit la bride, et réussit à maitriser l'animal après avoir été traîné pendant environ cinquante mètres.
Ses vêtements étaient en lambeaux et couverts de boue, ainsi que son visage ; il s'est fait, au genou de la jambe gauche, une éraflure d'environ cinq centimètres de longueur.
Les témoins de cet acte de courage sont M. Antoine André, inspecteur de police retraité, demeurant chez sa fille, directrice d'école à Kerdilès ; Mme Riou, femme de l'instituteur de Kerdilès, et Mme Teffo, propriétaire à Lannec Braz.  

Landévennec    Lanvéoc    fait divers                          

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 112 ans

 
  Promenade à Morgat pour l'Automobile-Club du Finistère. 13/05/1909   

Chronique locale

Avis important. — MM. les Automobilistes du Finistère sont informés qu'une promenade est organisée pour le jeudi 20 mai avec déjeuner par souscription au GRAND HOTEL de la MER, à Morgat.
Les souscriptions seront reçues au siège social de l'AUTOMOBILE-CLUB du FINISTERE, 40, rue Colbert, à Brest jusqu'au mardi 18 mai courant, à midi.Le prix du déjeuner sera de 3 francs par tête.
Prière de se faire inscrire le plus tôt possible, soit par lettre, soit en se rendant soi-même au Secrétariat de l'AUTOMOBILE-CLUB DU FINISTERE.

 

Morgat    Brest    tourisme    transport                      

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 111 ans

 
  Nouveau bateau de 500 passagers, pour traverser la rade de Brest. 13/05/1910   

Chronique locale

Brest-Crozon. — Hier matin est arrivé dans notre port le vapeur neuf le Crozon, sortant des chantiers de MM. Blasse et fils à Nantes. C'est un splendide navire de 36 mètres de long et six de large, réunissant toutes les conditions de confort moderne pour passagers ; il peut contenir environ 500 passagers.
Le Crozon, qui a provoqué, hier, l'admiration des marins du port de commerce, appartient à la Société anonyme des Vapeurs brestois, qui voit ainsi sa flotte augmentée d'une belle unité, laquelle sera affectée à la ligne Brest-Le Fret.

Cet élégant steamer, par une machine à triple expansion, donnera une vitesse de 13 nœuds, effectuant la traversée de la rade en moins d'une demi-heure. Cette innovation mettra donc la plage de Morgat à moins d'une heure de Brest en servant des autobus stationnant au Fret. 



LE FRET. Débarquement du Crozon.
photo Jos Le Doaré, Châteaulin
Le Fret    Morgat    Brest    tourisme    transport                  

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 107 ans

 
  Perte de l'Armorique sur les côtes espagnoles. 13/05/1914   

La région bretonne

CAMARET.
La perte du dundee Armorique. — La Dépêche a déjà, à maintes reprises, parlé du dundee camarétois Armorique, dont on est sans nouvelles depuis 3 mois et que l'on présume perdu sur les côtes espagnoles. Cette appréhension devient une certitude si l'on songe que tous les langoustiers camarétois fréquentent là-bas les mêmes ports, que nul équipage n'a vu l'Armorique depuis le cyclone qui au début de la saison de pêche fit se perdre le Quo Vadis, que dans aucun port français on n'a relaté son passage.
L'Armorique, patron Ménesguen, comptait cinq hommes d'équipage, dont trois frères et un cousin, qui laissent deux veuves, quatre orphelins et des parents dans le besoin.


Un service religieux a été célébré pour l'équipage la dernière semaine. De généreux bienfaiteurs ont recueilli de modiques sommes pour les familles des naufragés. Une feuille de souscription, affichée dans l'hôtel de France, a déjà produit quelques fruits, dont 20 francs offerts par le poète Saint-Pol-Roux ; 26 fr. 50. somme recueillie à la suite d'une quête faite dimanche par Mlle Victorine Lannou et M. Derrien, au même hôtel, parmi les républicains de Camaret, etc., etc.
Nous recevrons à la Dépêche les souscriptions qui nous seront adressées pour le même objet.  

Camaret    naufrage    péri en mer                          

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 104 ans

 
  Tués par la guerre cette semaine (7 au 13 mai 1917). 13/05/1917   

In memoriam

DANIELOU Joseph (Crozon), soldat (262 RI), mort le 13 mai 1917 à Vauxaillon

 

Crozon    guerre    in memoriam                          

article issu de : Avel Gornog    

 

 

   

... il y a 100 ans

 
  Conférence antituberculeuse à Crozon. 13/05/1921   

Chronique locale et régionale

CROZON
LA PROPAGANDE ANTITUBERCULEUSE.
— Le dimanche 8 mai a eu lieu à Crozon une conférence de propagande en faveur du dispensaire antituberculeux.
Nos concitoyens s'étaient rendus en foule salle du patronage à l'appel du comité cantonal, qui s'était assuré le concours du docteur Quelmé, de Brest, secrétaire général du comité départemental.
Sur l'estrade, à côté du conférencier, avaient pris place M. le curé Doyen, M. le maire, M. Gualès. conseiller d'arrondissement ; Mlle Ory, inspectrice d'hygiène d'arrondissement, et les membres du comité local.
M. Daniel ouvre la séance. Il présente le conférencier qui a été délégué par le comité départemental pour exposer, avec l'autorité que lui donne sa grande expérience médicale, l'importance du danger que constitue la tuberculose et les moyen mis en œuvre pour la combattre.
M. le docteur Quelmé prend ensuite la parole. Dans une causerie, dont il avait adapté la forme et le ton à l'esprit du public qui l'écoutait, il a su, pendant près d'une heure, intéresser son nombreux auditoire. Par des chiffres qui ont leur éloquence, il montre les ravages que fait la tuberculose dans nos populations, tant à la ville qu'à la campagne. Le mal est immense, et cependant, jusqu'en ces dernières années, on ne faisait pas grand' chose pour l'enrayer. Il fallut les sévères leçons de la guerre pour montrer la nécessité d'une organisation méthodique de la lutte contre le fléau envahissant.
Le conférencier expose à grands traits le plan d'organisation tracé par le conseil général du Finistère. Un comité départemental est constitué qui comprend toutes les autorités du département, sans distinction de parti ; il coordonne tous les efforts en vue de la lutte antituberculeuse, avec l'aide des municipalités, des groupements et œuvres locales de bienfaisance, de toutes les bonnes volontés, sans distinction de parti ni d'opinions politiques ou religieuses. Le conférencier examine les moyens mis en action pour combattre le mal : les dispensaires les sanatoria, l'isolement hospitalier. Il expose le but du dispensaire, qui est le pivot autour duquel gravite toute l'action antituberculeuse. Il définit le rôle du médecin et de l'infirmière visiteuse qui assurent le fonctionnement et montre que de leur étroite collaboration dépend le succès de l'œuvre.


[...]
M. Quelmé prévoit la création de consultations ambulantes dans les communes du canton, que leur éloignement du chef-lieu rend difficile pour les malades la fréquentation du dispensaire. Mais le fonctionnement d'un dispensaire exige des dépenses considérables. Il faudra donc se procurer des ressources. Il faut que les municipalités du canton par le vote de subventions, les particuliers par leurs souscriptions et leurs dons contribuent à l'entretien du dispensaire local.
M. le docteur Quelmé termine en faisant an pressant appel à l'auditoire. « Soutenir l'œuvre antituberculeuse, dit-il, c'est faire œuvre de prévoyance intelligente, c'est consentir un léger sacrifice pour la sauvegarde, de la santé autour de soi et la préservation de notre race. »
Le conférencier a été fréquemment applaudi.
M. Daniel remercie le docteur Quelmé d'être venu jusque dans la presqu'île de Crozon semer le bon grain de la ligue antituberculeuse. Il l'assure que sa brillante causerie, si vivante, si documentée, restera dans l'esprit du nombreux auditoire et espère que son éloquent appel au public aura été entendu.
M. Cariou, en quelques mots, remercie également le docteur Quelmé et l'assure de l'appui de la municipalité pour assurer le succès de l'œuvre antituberculeuse dans la commune.
Des projections cinématographiques montrent ensuite, sous une forme sensible, les dangers de la tuberculose.
Le comité remercie M. le curé et MM. les abbés, directeurs du patronage, qui ont mis la salle à la disposition de l'œuvre et prêté leur concours pour la séance cinématographique.
Le succès de la conférence de dimanche a montré l'intérêt que porte la population à l'œuvre antituberculeuse et laisse espérer qu'elle voudra y participer lorsque le comité lui demandera d'y contribuer par une légère cotisation.  

Crozon    presqu'île    santé    loisirs                      

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 94 ans

 
  L'étang de Kervian n'appartient pas à Roscanvel. 13/05/1927   

Arrondissement de Châteaulin

QUÉLERN
Au sujet de l'étang de Kervian
Une lettre du ministre des Finances

On se rappelle les flots d'encre que firent couler les diverses polémiques au sujet de l'étang de Kervian, que la municipalité de Roscanvel revendiquait comme bien communal, et l'inscription maritime comme domaine public maritime.
Une décision toute récente de M. le président du Conseil, ministre des Finances, dont voici la copie, vient mettre les choses au point :

Aux termes du procès-verbal qui relate la délibération du Conseil municipal du 6 décembre 1926, l'étang de Kervian ferait « partie intégrante du territoire de Roscanvel, en tant que domaine communal », et ne dépendrait pas du domaine public de l'État, comme n'hésitent cependant pas à l'affirmer les représentants du service de la Marine marchande et des Ponts et Chaussées, d'accord avec les fonctionnaires locaux de mon administration.
A la suite d'un examen approfondi de la question, j'ai été amené à confirmer pleinement cette dernière manière de voir et à considérer les prétentions de la commune comme non fondées.
C'est un principe absolument incontesté que le domaine public maritime national se compose de havres et rades, des golfes, baies, des étangs salés communiquant avec la mer, et, d'une manière générale, des rivages de la mer, c'est-à-dire des terrains que les eaux marines couvrent et découvrent lors du plus grand flot de mars et de marées d'équinoxe (ordonnance de 1681).
C'est un autre principe également incontestable que, depuis l'Édit de Nantes (1566), le domaine public est inaliénable. Plus spécialement, en ce qui concerne les pêcheries maritimes, l'ordonnance du 15 mars 1544, confirmée par l'ordonnance sur la marine d'août 1581, fait remonter leur inaliénabilité à 1514.


Il en résulte que, pour revendiquer utilement contre l'État une parcelle de terrain comprise dans le domaine public maritime naturel, il est nécessaire de produire un titre antérieur à 1544, ou, tout au moins, à 1566, s'il ne s'agit que de pêcheries.
En l'espèce, et bien que l'étang de Kervian constitue, de toute évidence et de l'aveu même de M. le maire de Roscanvel, un étang salé communiquant avec la mer et envahi par les eaux marines lors des marées de syzygie et aux époques des équinoxes, la commune de Roscanvel se borne, pour étayer ses prétentions, à alléguer qu'en 1832 cet immeuble a été inscrit à la matrice cadastrale sous le nom de la commune et que, jusqu'à ce jour, les habitants de Roscanvel en ont joui librement. Il est hors de doute que ces faits sont impuissants à porter atteinte aux droits de l'État, puisque le domaine public est inaliénable et, par suite, imprescriptible.
Ces observations, qui sont absolument péremptoires et qui ont, du reste, été sanctionnées par deux décisions formelles des services des Domaines, prises à l'occasion de l'étang de Kervian en 1857 et le 5 octobre 1872, dispensent d'examiner les autres arguments que la commune paraîtrait vouloir tirer des articles 1349 et 2228 à 2235 du code civil, qu'elle se borne d'ailleurs à citer sans commentaires.
Dans ces conditions, la revendication formulée par la municipalité de Roscanvel ne saurait être accueillie. 

Roscanvel    Quélern    pêche                          

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 92 ans

 
  Nouvelles basses à explorer pour la langouste. 13/05/1929   

Châteaulin

CAMARET
AUX LANGOUSTIERS. — Les patrons langoustiers qui désirent faire partie de l'exploration des nouvelles basses découvertes tout dernièrement par l'Office scientifique et technique des pêches maritimes au large d'Armen, sont avisés qu'ils devront se trouver, demain mardi 14 mai à 5 heures du matin (heure solaire), à cinq milles dans l'ouest de la bouée d'Armen.
Le navire garde-pêche Sentinelle les guidera sur des fonds propices à la langouste.

 

Camaret    langouste                              

article issu de : La Dépêche de Brest    

 

 

   

... il y a 81 ans

 
  Du théâtre pour les Colis du Poilu. 13/05/1940   

Châteaulin

CAMARET-SUR-MER
LA SEANCE RECREATIVE AU PROFIT DU COLIS DU POILU
Jeudi 2 mai, la population camarétoise a eu le plaisir d'assister à une belle séance récréative, donnée au profit du Colis du Poilu, sous le haut patronage des autorités civiles et religieuses de la commune, du comité des anciens combattants et du comité d'en-traide.
Nous avons pu remarquer dans la salle : M. le recteur de Camaret. M. le Président des A. C, et Mme ; M. le Maire et Mme ; M. l'administrateur de la Marine et Mme ; M. le poète de Saint Pol Roux et Mlle Divine ; Mme Le Hégarat, présidente du comité d'entr'aide et les membres du comité.
Cette séance a eu le plus grand succès, grâce au dévouement de tous ceux qui ont prêté leur concours et aussi grâce à la générosité de la population, car la recette a dépassé les prévisions.
La pièce donnée, « l'Ouragan », pièce d'actualité, digne de la troupe bénévole que nous trouvons toujours dans les grandes circonstances, s'est déroulée d'une façon impeccable, sous les applaudissements de toute l'assistance.
Les acteurs avaient assumé la charge des intermèdes et ont réussi à amuser l'auditoire. Leur talent fut apprécié de tous.
Pour clôturer la séance, la troupe entonna la Marseillaise et le Bro Gozh Ma Zadou.

 

Camaret    loisirs    guerre    secours                      

article issu de : Ouest-Éclair    

 

 

   

... il y a 78 ans

 
  Couvre-feu avancé autour de la base du Poulmic. 13/05/1943   

Châteaulin

CROZON
HEURE DU COUVRE-FEU
Pour des raisons de police et de sécurité générale, la Sûreté allemande de Rennes a décidé de fixer le couvre-feu à une demi-heure après le coucher du soleil, dans les localités suivantes : Penzer, Kertanguy, Kér[.]lan, Kerborel, Poulmic, Rosach, Le Stang, Kerderrien, Lescrozon, Kersimon, Guernigenet, Launay, Kéraël et Kerguéréon.

 

Lanvéoc    guerre                              

article issu de : Ouest-Éclair    

 

 

 

 

 
f.a.q. Éphéméride mode d'emploi

recherche
dans les articles


précisions mots-clés


précisions recherche

 

à suivre...

         • nouveaux articles

         • nouvelles personnes

         • nouveaux villages

         • nouveaux bateaux

         • nouveaux commentaires

contenu des articles

         • les bateaux   A-Z

         • les personnes   A-Z

         • les lieux   A-Z

         • les lieux, par village

articles par n°

 

 


AVANT NOUS
une sélection de 1181 articles
issus de la presse ancienne,
illustrées de publicités d'époque
Points de vente ICI

 
 
 

 

© notrepresquile.com 2014-2018

 

Mentions légales et Conditions Générales d'Utilisation      |     Qui fait ce site ?

 

Selon la loi Informatique et Libertés du 6/01/78 modifiée en 2004,
vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer en nous écrivant.